©PHOTOPQR/LE PARISIEN/ARNAUD DUMONTIER ; Paris ; 13/11/2020 ; Paris, le 13/11/2020. Illustration du documentaire Hold-Up disponible sur le Net. © Arnaud Dumontier pour Le Parisien (MaxPPP TagID: maxbestof158680.jpg) [Photo via MaxPPP]

Erick Lebahr. Il est venu le temps des complotistes…

Un documentaire aux relents complotistes, de 2h40, réalisé par Pierre Barberias , est disponible en ligne depuis le 11 novembre dernier.

Il entend dévoiler “la face cachée de l’épidémie de Covid“.. en l’occurence, l’idée que le Covid 19 aurait été créé par les élites mondiales, selon un plan concerté, pour exterminer et ou asservir une bonne partie de la population mondiale, jugée obsolète.

Le virus serait sorti de l’institut Pasteur, transformé ainsi en arme bactériologique…

Ce qui interpelle, c’est son immense succès. Visionné sur internet et propagé des millions de fois…

Il a été lancé comme un blockbuster, appelé à un gros succès populaire, avec ici un financement participatif sur plusieurs plateformes…

Procédons à une mise en perspective. Ce documentaire s’inscrit dans le droit fil du premier blockbuster d’internet, le film ” Loose change“, lancé en 2005 ( en même temps que Youtube)… un film complotiste sur la destruction des tours jumelles du 11 septembre 2001, devenu lui aussi une référence mondiale…

A partir de là a émergé une nouvelle ère du complotisme devenu un phénomène culturel de masse: désormais, sans budget, sans intermédiaires, l’on pouvait toucher une audience internationale. Quelle aubaine pour les marchands de peur!

Depuis, la complosphère a réalisé un véritable travail de sape, et n’a cessé de progresser. A tel point qu’ actuellement , 65 pour 100 des Français confessent croire à au moins une théorie conspirationniste, parmi les innombrables qui circulent sur internet.

Et nous voici donc téléportés vers ce nouveau blockbuster, ” Hold-up“, ( sous entendu, privation de nos droits, libertés, choix..)… mais bien plus encore, le film allant bien plus loin…

Comment se présente ce film? Dans une longue première partie, très habilement, il fait l’inventaire assez juste des controverses ( légitimes) ayant présidé à la mauvaise gestion ( bien réelle) du Covid par le gouvernement Français.

Avec des éléments de vérité , qui font sens ( par ex, les masques d’abord dits ” inutiles”, puis ” obligatoires”… etc…) Mais avec, aussi, de nombreux raccourcis, approximations , qui jalonnent cette partie…

Et puis, subrepticement, dans une sulfureuse deuxième partie, il va glisser , déborder sur tout autre chose, à savoir la dénonciation d’une vaste conspiration mondiale, menée notamment par Jacques Attali, Bill Gates et d’autres…

Ainsi, la méthode inductive nous fait peu ou prou adhérer à la première partie, rendant plus difficile notre rétractation vis à vis de la conclusion délirante de la deuxième partie…

Fort habilement aussi, le film va mettre en scène certaines personnalités crédibles, qui font autorité.

Par exemple, l’ancien ministre de la santé Douste Blazy, interviewé. ( Ayant pris conscience ensuite d’avoir été manipulé, il s’est désolidarisé du documentaire)…

A côté , figurent aussi des personnes connues de la complosphère francophone, mais présentées comme des ” lanceurs d’alerte“.

Par exemple, Silvano Trotta, Violaine Guérin, la sociologue Monique Pinçon Charlot… sous le feu des critiques, cette dernière persiste piteusement sur sa ligne ” d’une volonté d’extermination des pauvres ( les dominés) par les riches ( les dominants)… Reconnaissons-lui, toutefois, le mérite de reconnaître que ses mots d’” holocauste ” , de “génocide” étaient” un peu forts”( sic!).

Que penser de ce documentaire? Il ne peut être assimilé à une enquête sérieuse, rigoureuse, scientifique.

Il est typique d’une construction paranoïaque classique. Il utilise la technique du mille-feuille argumentatif, avec des arguments partant dans tous les sens… Ce qui nécessite un travail de démontage de plusieurs jours!!!

Plusieurs remarques s’imposent.

En premier lieu, il n’y a pas de débats contradictoires dans ce film. Ainsi, une trentaine de fausses informations recensées ne sont pas démenties. Des fausses informations mêlées à des faits véridiques. un mélange de vrai et de faux est en effet bien plus toxique que du faux pur…

Deuxième observation. Ce film joue davantage sur les émotions négatives du spectateur ( sa peur) qu’il ne sollicite sa réflexion sur des faits concrets. Ainsi, Il y a une petite musique entêtante, très angoissante . Il est parsemé d’effets d’images susceptibles d’accroître l’inquiétude. C’est bien connu, les images sont plus prés du cœur que de l’intelligence… On est dans un pathos absolu… On est dans un effet “waouh”!!!!

Troisième remarque. Les procédés rhétoriques manipulatoires y sont légion. Par exemple, la concaténation ( une façon particulière d’enchaîner les idées , de relier des faits entre eux sans que n’existent des liens clairs et logiques entre ceux-ci).

Par exemple, la technique de “l’empoisonnement du puits” : on discrédite à priori toute personne susceptible d’apporter une contradiction sur les propos contenus dans le film… par dessus-tout, il y a une scandaleuse inversion de la charge de la preuve .

Ce serait au spectateur non convaincu par la pertinence des thèses véhiculées par le film d’apporter la preuve contraire de l’inexistence d’un complot!!!!

En conclusion, ce film est bien un film aux relents conspirationnistes, conformément à la définition qu’en fit pour la première fois Karl Poper, en 1945.

Un événement ( le Covid, ici) causé par une action concertée et secrète d’un groupe de puissants ( et non causé par une forme de déterminisme historique… ou par le hasard).

Avec une explication monocausale, donc simpliste ( et non une pluricausalité, induite par une démarche historique, scientifique ).

Le diagnostic étant établi, se pose la question du traitement.

Lire la suite  Source

 

Erick Lebahr

2 Commentaires

  1. J’ ai vu Hold-up et je ne reconnais pas le film dans le descrption qu’ en fait l’ article d’ Eric Lebahr. 1) Le mot complotiste est parfait pour faire taire ceux qui se posent des questions ou qui ne croient pas les bobards gouvernementaux. Quand André Bercoff parle de ces bobards Karin Lacombe le déclare complotiste MAIS NE RÉPOND PAS À SES ARGUMENTS!
    2) Quand le gouvernement ment comme il respire (masques, non-fermeture des frontières, Tests PCR, confinement…J’ ai les videos!) qu’ on ne s’ étonne pas de voir toutes sortes de théories fleurir. Eric Lebahr serait mieux avisé de pointer du doigt le complotisme gouvernemental qui n’ a cessé de prendre les francais pour des idiots attardés
    3) « Il y a des complotismes car il y a des complots »: Les armes de destruction massive en Iraq, le nuage de Tchernobyl qui s’ arrête à la frontière, Le virus qui n’ a pas de passeport, l’ interdiction de l’ hydroxychloroquine…OU SONT ALORS NOS BRAVES POURFENDEURS DE COMPLOTS ??? 4) J’ invite tout lecteur à voir HOLD-UP et à se faire son opinion personnelle indépendamment des racontards d’ Eric Lebahr 5) Je trouve bizarre cette incroyable levée de boucliers contre HOLD-UP de la part de gens qui avalent sans rechigner toutes ses couleuvres du gouvernement.

  2. Message pour la postérité,

    Très important : les apprentis sorciers (les élites) qui ont des projets pour réduire le nombre de la population mondiale au strict minimum, font évidemment fausse route, ils s’égarent complètement. Parce que tout simplement, il y aura une progéniture issue 2 tribus Gog et Magog qui s’occuperons précisément de ce travail.

    OUI ! pour un ordre mondial unique centralisé en ISRAEL qui deviendra le centre de l’humanité, oui pour faire tracer la population mondiale par un système de puces électronique radio identification, oui pour une télésurveillance généralisée de toute la population mondiale, afin de protéger la race humaine sur terre.

    En revanche, Il faut impérativement expliquer à la population mondiale, que des ennemis en chair et en os, de véritables dangers vivent parmi nous. Ces destructeurs sont des descendants (progénitures) de deux anciennes tribus GOG et MAGOG, ils vivent exactement comme nous…
    Ces êtres malfaisants possèdent un ADN unique, que les scientifiques sont incapables de le détecter actuellement.

    PS : les élites, les reines et les rois, n’aurons aucune valeur devant la progéniture de Gog et Magog.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.