Le Hamas, 32 ans Après… (Khaled Abu Toameh)

1
137
ISTANBUL, TURKEY - MAY 18: Turkey's President Recep Tayyip Erdogan salutes his supporters during a rally at Istanbul's Yenikapi fairground to show solidarity with Palestinians after Israels aggression against Palestinian civilians on the Gaza border on May 18, 2018 in Istanbul, Turkey. Israeli soldiers killed over 50 Palestinians on May 14, 2018 during violent demonstrations on the Gaza-Israel border coincided with the controversial opening of the U.S. Embassy in Jerusalem. (Photo by Getty Images)

 

  • Pourquoi certains dirigeants, gouvernements et organisations internationales continuent-ils de donner l’accolade aux dirigeants du Hamas, alors que ces mêmes dirigeants viennent de rappeler on ne peut plus clairement, que leurs buts n’ont pas changé et que leur objectif unique est la destruction de l’Etat d’Israël. Oui pourquoi ?

  • A la lumière des haineuses déclarations anti-israéliennes du Hamas, une autre question surgit: pourquoi les Nations Unies tentent-elles de convaincre le Hamas de participer aux élections présidentielles et parlementaires palestiniennes ?
  • Erdogan et tous les autres n’ont qu’à écouter ce qu’ont déclaré les dirigeants du Hamas ces derniers jours. Ils comprendraient que ce mouvement est plus déterminé que jamais à chasser les Juifs « de toute la Palestine » et à remplacer Israël par un État islamique … Qu’est-ce qu’ils ne comprennent pas quand ils entendent « MORT A ISRAËL » ? … Auraient-ils des motivations cachées ?

Le mouvement palestinien Hamas vient de fêter son 32ème anniversaire. Il a rappelé à cette occasion que son objectif de départ, la destruction de l’Etat d’Israël, demeurait inchangé.

La charte du mouvement, rendue publique en 1988, n’a pas varié d’un iota – et vraisemblablement – ne variera jamais. Tel est le puissant message que le mouvement a adressé à ceux qui aimeraient tant croire que le Hamas s’est transformé en faction palestinienne non violente.

Cette charte, également connue sous le nom de Pacte du mouvement de la résistance islamique, affirme que « la lutte contre les Juifs est immense et très sérieuse » et qu’elle a pour but de remplacer Israël par un État islamique. « Seul le djihad (guerre sainte) peut résoudre le problème palestinien », dit la charte. « Toutes les initiatives, propositions et autres conférences internationales ne sont qu’une perte de temps. Renoncer à une partie de la Palestine signifie renoncer à une partie de la religion [l’islam]. »

Après trente-deux ans, les dirigeants du Hamas demeurent plus que jamais attachés à leur charte, surtout pour la partie qui projette de remplacer Israël par un État islamique.

Nul ne peut reprocher au Hamas d’avancer masqué. Pour le 32ème anniversaire du Hamas, les dirigeants n’ont pas mâché leurs mots.

Ibrahim Yazouri, co-fondateur du Hamas et de sa branche militaire, les brigades Izz ad-Din al-Qassam, a déclaré au Centre d’information palestinien, la branche communication du Hamas :

« Le Hamas et sa branche militaire ne s’arrêteront qu’une fois la Palestine libérée. Le jour de la libération est proche. Dans quelques années, si Dieu le veut, la mosquée Al-Aqsa, Jérusalem occupée et toute la Palestine seront libérées. Pour le Hamas, tous les moyens de libérer la Palestine sont bons. La victoire approche mais nous devons encore être patients. »

Quand un dirigeant du Hamas parle de « libérer toute la Palestine », il réitère l’engagement initial de détruire Israël. Quand un dirigeant du Hamas parle « de tous les moyens de libérer la Palestine, il fait toujours référence à une forme quelconque de terrorisme, comme les attentats-suicides ou une pluie de roquettes. Ce sont les seuls moyens que le Hamas considère comme efficaces pour atteindre son objectif.

Le Hamas ne reconnaît pas – et ne reconnaîtra jamais – le droit d’Israël à exister. La charte du mouvement l’indique clairement, « la terre de Palestine a été un Waqf islamique de génération en génération et le restera jusqu’au Jour de la Résurrection. Personne ne peut renoncer à tout ou partie de la terre de Palestine, ni abandonner tout ou partie de cette terre ».

Les très récentes déclarations des dirigeants du Hamas reprennent à la virgule près, les propositions de leur charte. Trente-deux ans après a création du Hamas, l’idéologie extrémiste et dangereuse du mouvement n’a pas varié d’un iota.

Lire la suite fr.gatestoneinstitute.org

1 COMMENT

  1. La ” Palestine” le Royaume israélite était juif , avant d’être envahi par les musulmans , religion née 600 ans plus tard , elle est redevenue juive et le restera à jamais !!!
    Les musulmans rajoutent à chacun de leur voeu ” si DIEU le veut ..” !! qu’ils lisent la BIBLE , c’est très clair : DIEU bénira celui qui bénit ISRAEL et maudira celui qui maudit ISRAEL !!! et DIEU ne changera jamais d’avis même si vous l’appelez Allah ou Bouda et autres !!
    Je répète cela souvent mais il le faut pour des personnes endurcies !!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.