Le FMI prévoit une reprise rapide de l’économie israélienne en 2021

i24NEWS 

Les Israéliens au marché à Nahalat Binyamin à Tel Aviv, le 18 août 2020
Miriam Alster/FLASH90Les Israéliens au marché à Nahalat Binyamin à Tel Aviv, le 18 août 2020

Le FMI prévoit une reprise rapide de l’économie israélienne en 2021, malgré les incertitudes entourant l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans le pays.

Dans son dernier rapport publié vendredi, et relayé par le site d’informations Globes, l’institution financière a félicité les autorités israéliennes pour leur réponse économique à la crise provoquée par le virus.

« Les autorités ont mis en place une réponse importante et rapide à la crise. Les mesures décisives prises par la Banque d’Israël au début de la pandémie ont contribué à préserver la stabilité du marché et des finances ainsi que l’accès au crédit », a souligné le rapport du FMI sur la situation de l’économie israélienne.

« Le soutien fiscal apporté au système de santé, aux ménages et aux entreprises a également contribué à atténuer l’impact économique de la pandémie », a encore indiqué le rapport.

Le rapport, rédigé après la visite semestrielle du FMI en Israël au cours de laquelle ses analystes ont rencontré le ministre des Finances, le gouverneur de la Banque d’Israël et des personnalités du monde économique, a conclu que l’État hébreu a été moins touché économiquement par la crise que d’autres pays développés.

Dans un précédent rapport, le FMI a prévu une contraction de 5,9 % de l’économie en 2020, mais l’institution pourrait revoir cette prévision à la baisse.

Le FMI a recommandé au gouvernement « de continuer à soutenir l’économie, à contenir les risques liés à la pandémie et à promouvoir la reprise », ainsi que l’adoption du budget de l’État pour 2021 au plus vite.

« L’adoption rapide d’un budget 2021 permettrait de hiérarchiser les dépenses, de positionner l’économie pour la croissance et de réduire l’incertitude économique liée à la pandémie », a indiqué le rapport.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1606025351-le-fmi-prevoit-une-reprise-rapide-de-l-economie-israelienne-en-2021

Le Fonds monétaire international accorde une bonne note à Israël !

Après Standard & Poor’s et l’Ocde, voici le FMI qui note la relative bonne santé de l’économie israélienne malgré la crise du Corona.

Une délégation de l’organisation internationale était en Israël, comme tous les six mois, et elle a rencontré le ministre des Finances Israël Katz, le gouverneur de la Banque d’Israël Amir Yaron et d’autres acteurs du secteur économique et financier.

A l’issue de la visite en d’après les données dont elle dispose, la délégation a publié une première ébauche d’un rapport plus complet qui sera publié d’ici quelques semaines.

Il y est spécifié que l’économie israélienne a moins souffert durant la période du Corona que celles de nombreux autres pays développés, notamment grâce à des réactions rapides de la banque d’Israël et d’une politique gouvernementale qui a soutenu le système de santé, les ménages et les entreprises, permettant ainsi d’atténuer des effets de la crise.

Le rapport provisoire du FMI note aussi, comme le rappelle régulièrement le Premier ministre, qu’Israël est entré dans la crise du Corona avec une économie solide et il estime que l’économie israélienne se redressera rapidement au cours de l’année 2021, le tout, bien évidemment, en fonction de l’évolution de la pandémie mondiale dans les mois à venir.

Le ministre des Finances Israël Katz a réagi à ces bonnes nouvelles : « Il s’agit d’une nouvelle marque de la grande confiance qu’inspire l’économie israélienne, de sa solidité sur le plan international et de la bonne gestion de la crise économique qui a éclaté avec celle du Corona. L’économie israélienne est entré dans la crise avec une position de force grâce à ses bases solides… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.