L’Arabie saoudite a suggéré aux Palestiniens qu’Abu Dis soit la capitale de l’Etat palestinien au lieu de Jérusalem, dans le cadre de la consultation sur le plan de paix du président américain Donald Trump, a rapporté le New York Times. 

Selon le rapport, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, qui a rencontré Mahmoud Abbas le mois dernier lors de sa visite à Riyad, a lancé la proposition.

Abu Dis est une petite ville palestinienne située dans le Gouvernorat de Jérusalem à côté de la ville de Jérusalem.

L’ancien conseiller à la sécurité nationale auprès du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Yaacov Nagel, a affirmé samedi que l’Arabie saoudite est prête à tout pour normaliser ses relations avec Israël.

“L’Arabie saoudite est prête à sacrifier les Palestiniens et leurs demandes pour se rapprocher à tout prix d’Israël”, a-t-il déclaré au quotidien britannique The Telegraph.

“Riyad est si désireux de commencer une coopération ouverte avec Israël contre l’Iran qu’il se fiche des Palestiniens”, a-t-il assuré.

Mi-novembre, des informations ont fait état de pressions de l’Arabie saoudite sur le despote palestinien Mahmoud Abbas afin qu’il accepte le plan de paix du président américain Donald Trump.

Riyad et Jérusalem partagent la même inquiétude face à l’avancée hégémonique de Téhéran dans la région. Le mois dernier, le chef d’état major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, avait affirmé que pour contenir l’Iran, “la plus réelle et grande menace de la région”, Israël était “prêt à échanger des informations avec les pays arabes modérés […] y compris l’Arabie Saoudite avec qui nous partageons de nombreux intérêts”.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.