L’AP déclare la guerre au business (Bassam Tawil)  

2
214

Treize hommes d’affaires palestiniens ont assisté à la conférence économique “Peace to Prosperity” à Bahreïn. Passant outre l’appel au boycott de l’Autorité palestinienne, ils sont aujourd’hui une cible pour les forces de sécurité de Mahmoud Abbas en Cisjordanie. Certains de ces businessmen ont été contraints de fuir. Photo : le 25 juin 2019, Jared Kushner, conseiller principal à la Maison-Blanche, s’exprime sur le renforcement de l’économie palestinienne, la réduction du chômage et l’amélioration des conditions de vie des Palestiniens. (Source image : Bahreïn News Agency)

Les Palestiniens Déclarent la Guerre au Business

par Bassam Tawil  •  14 juillet 2019

  • Les dirigeants palestiniens ont boycotté la conférence de Bahreïn. Ce faisant, ils ont informé le monde qu’un peuple au chômage les intéressait plus qu’une aide économique en milliards de dollars… Au lieu de cracher au visage d’hommes d’affaires, les dirigeants palestiniens devraient travailler en étroite collaboration avec Israël et les États-Unis et toute autre institution désireuse d’aider le peuple palestinien.
  • Abbas et sa vieille garde espèrent évidemment que les Américains et la communauté internationale continueront de verser des millions de dollars sans jamais demander aucun compte … Ils veulent que le conflit se poursuive aussi longtemps que possible pour continuer de toucher les fonds des Américains, des Européens et d’autres encore.
  • Les dirigeants palestiniens exercent un chantage continu sur la communauté internationale. Leur but est toujours le même : conserver une aide inconditionnelle et illimitée, tout en maintenant les Palestiniens dans la misère. Abbas et ses acolytes pourront ainsi continuer de blâmer Israël et le reste du monde pour les « souffrances » des Palestiniens.
  • Les dirigeants palestiniens abhorrent la prospérité économique ; elle pourrait détourner la population de la lutte contre Israël. Comme ses rivaux du Hamas, Abbas craint que l’amélioration du niveau de vie détourne les Palestiniens de l’envie de tuer des Israéliens ou du rêve de détruire Israël.

L’Autorité palestinienne persécute les 13 hommes d’affaires palestiniens qui ont participé à la conférence économique “De la Paix à la Prospérité” (Peace to Prosperity) organisée à Bahreïn par les États-Unis. Ce faisant, ils montrent combien leur intérêt de dirigeants est contraire aux intérêts de leur peuple.

Le message que cette répression véhicule en direction du public palestinien est encore plus inquiétant : quiconque osera travailler avec l’administration du président américain Donald Trump sera considéré comme un traître et un collaborateur. Les “ennemis” des Palestiniens sont les États-Unis et Israël.

Lire la suite

2 COMMENTS

  1. Miraël, il faut aussi l’adresser à Macron,Moghérini et Merkel.
    Ces gens préfèrent gagner leur vie en massacrant des juifs.
    En revanche, cela ne peut pas interessé ni l’AFP ni le Monde puisque Israël n’attaque pas les gentils palos.
    ROSA

  2. Excellent article (à lire en intégralité). Il faudrait l’adresser à l’AFP, au Monde et à BFM TV.
    Peut-être aurions nous droit à un entre-filet sur le sujet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.