La communauté indienne Bnei Menashe célèbre Souccot et attend de réaliser leur  alyah

En partenariat avec le ministère de l’Intégration et le ministère de l’Intérieur, environ 722 Bnei Menashe feront leur alyah après les Fêtes de Tichri.

Bnei Menashe soukkah à Kangpokpi, Manipur, Inde. (crédit photo: SHAVEI ISRAEL)
Bnei Menashe soukkah à Kangpokpi, Manipur, Inde. (crédit photo: SHAVEI ISRAEL)

La communauté juive de Bnei Menashe qui vit dans le nord-est de l’Inde a célébré Souccot cette semaine et, dans le cadre de leurs prières, a demandé à faire son alyah en Israël -le rêve de la communauté depuis des années.

On dit que le groupe ethnique Bnei Menashe compte environ 10 000 personnes au total et que beaucoup d’entre eux pensent qu’il descend de l’une des dix tribus perdues, en particulier celle de Menashe.

Ils ont été reconnus comme membres d’une tribu perdue en 2005 par le grand rabbin Shlomo Atar, alors séfarade, bien qu’il ait précisé qu’ils devraient se convertir formellement.

Asher Touthang Sukkah de Bnei Menashe à Kanggui, Manipur, Inde. (Shavei Israël)Asher Touthang Sukkah de Bnei Menashe à Kanggui, Manipur, Inde. (Shavei Israël)

À ce jour, plus de 4 000 membres de la communauté ont fait leur alyah en Israël – quelque 6 500 vivent encore en Inde. Dans leur «exil», la communauté observe et pratique la tradition juive (c’est-à-dire observer le sabbat, manger casher et célébrer les fêtes du calendrier juif).

« Même dans les confins du nord-est de l’Inde, les Bnei Menashe ont continué à respecter l’ancienne tradition de construction de Souccot en l’honneur du festival », a déclaré Michael Freund, fondateur et président de Shavei Israel.

« Nous espérons vivement que l’année prochaine, ils seront capables de le faire en Israël.  »

En partenariat avec le ministère de l’Intégration et le ministère de l’Intérieur, environ 722 Bnei Menashe feront leur aliyah après les fêtes de Tichri.

Adiva Singsit de Bnei Menashe (à droite) et son cousin Yosef Singsit - Monglenphai, Manipur, Inde. (Shavei Israël)Adiva Singsit de Bnei Menashe (à droite) et son cousin Yosef Singsit – Monglenphai, Manipur, Inde. (Shavei Israël)

L’immigration prévue se fera en coopération avec le ministère de l’Intérieur et Shavei Israel, une ONG qui a aidé plus de 4 000 juifs de Bnei Menashe à faire leur aliyah au cours des 20 dernières années.

Le premier groupe devrait actuellement arriver après la conclusion des Fêtes, qui se terminent vers la mi-octobre.

De gauche à droite - Sara Chhangte de Bnei Menashe, sa fille Ruth Chhangte et sa grand-mère Leah Chhangte. Aizawl, Mizoram, Inde. Ils font partie de la liste des 722 olim qui devraient faire leur Aliyah en Israël dans les prochaines semaines. (Shavei Israël)De gauche à droite – Sara Chhangte de Bnei Menashe, sa fille Ruth Chhangte et sa grand-mère Leah Chhangte. Aizawl, Mizoram, Inde. Ils font partie de la liste des 722 olim qui devraient faire leur Aliyah en Israël dans les prochaines semaines. (Shavei Israel)

Aaron Reich a contribué à ce rapport.

1 COMMENTAIRE

  1. bienvenue à nos frères et soeurs. Ce qui est merveilleux dans notre peuple, c’est sa variété physique et culturelle. son alya a amené en Israel toutes les coutumes et connaissances du monde. une vraie benediction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.