KASIM HAFEEZ : »J’étais l’antisémite » : Ancien musulman radical, il dénonce les dangers de l’antisémitisme

 | 

« Pendant ces 23, 24 années, j’avais cette haine intense des Juifs. Je n’avais jamais rencontré une personne juive de toute ma vie. Et je suis allé en Israël. Et cette réalité, le fait de parler aux gens… je suis passé de voir Israël et les Juifs comme ‘les autres’, à les voir comme des êtres humains, des gens. »
Kasim Hafeez est musulman et vit en Angleterre. il raconte à FaithWire l’époque où il était musulman radical et antisémite.

L’homme nourrissait une « haine intense » contre les Juifs. Il affirme, « j’étais l’antisémite ». Mais un voyage en Israël a tout changé.

Kasim dit avoir grandi dans un endroit où l’antisémitisme était décomplexé, « accepté ».
« J’étais sur la voie de la radicalisation. j’en étais à un point où je croyais que le terrorisme à l’encontre d’Israël et des Juifs était justifié, que c’était une bonne chose. Et je voulais rejoindre une organisation terroriste. »

Il n’avait alors jamais rencontré de personne juive. En Israël, il les a enfin considérés comme « des êtres humains ».

« Pendant ces 23, 24 années, j’avais cette haine intense des Juifs. Je n’avais jamais rencontré une personne juive de toute ma vie. Et je suis allé en Israël. Et cette réalité, le fait de parler aux gens… je suis passé de voir Israël et les Juifs comme ‘les autres’, à les voir comme des êtres humains, des gens. »
Lire la suite

https://www.infochretienne.com/jetais-lantisemite-ancien-musulman-radical-il-denonce-les-dangers-de-lantisemitisme/

Kasim Hafeez est un citoyen britannique d’origine pakistanaise. Il est orateur, écrivain et activiste pro-israélien. Il vit maintenant à Winnipeg, au Manitoba au Canada.

Hafeez a grandi à Nottingham, en Angleterre, de parents musulmans pakistanais dans un quartier à majorité musulmane pakistanaise.

Alors qu’il déclare que sa communauté n’était pas particulièrement radicale, mais plutôt une nouvelle communauté d’immigrants assidus de musulmans pakistanais dévoués, mais « l’antisémitisme a toujours été à l’arrière-plan ».

Hafeez prétend que dans sa maison, l’antisémitisme le plus radical est venu de son propre père qui louait Hitler.

Hafeez dit qu’en grandissant à une époque très mouvementée pour le monde musulman, des changements monumentaux se sont produits dans la communauté musulmane où il vivait.

Il déclare que les musulmans se sont mobilisés politiquement à la suite de deux événements marquants: la publication du livre de Salman Rushdie «The Satanic Verses» au Royaume-Uni en 1988, et la guerre en Bosnie.

Prétendant qu’il s’est radicalisé dans ses années d’adolescence depuis que la propagande lui a été nourrie par des groupes radicaux et l’organisation occasionnelle autour de laquelle il a grandi. Il est finalement devenu attiré par des groupes radicaux et a adopté des idées anti-israéliennes et antisémites.

En tant qu’étudiant à l’Université de Nottingham, Hafeez a rejoint la Société islamique, où, dit-il, des images de mort et de destruction perpétrées par Israël contre les Palestiniens étaient régulièrement projetées lors de réunions.

Les images n’ont jamais été contextualisées ou interprétées, servant simplement à alimenter la haine préexistante, dit-il.

Le tournant pour Hafeez s’est produit lorsqu’il est tombé sur «The Case for Israel» d’Alan Dershowitz dans une librairie. Il a dit au Times of Israel.

«Je me suis dit que je lirais ses arguments, les réfuterais facilement, et ce serait tout».
Mais la réfutation des arguments de Dershowitz s’est avérée assez difficile pour Hafeez.

Après des mois de recherches intensives sur l’histoire d’Israël et du conflit, il était si bouleversé émotionnellement qu’il a dû quitter son travail et ses études.

Finalement, Hafeez s’est rendu en Israël en 2007 pour voir la réalité, espérant toujours de son propre aveu faire valider ses idées antérieures. Mais ce qu’il a vu en Israël a changé sa vie. Il décrit cela dans le journal israélien Y-net :
«Je n’ai pas rencontré un État raciste d’apartheid, mais plutôt le contraire. J’ai été confronté à des synagogues, des mosquées et des églises, à des juifs et des Arabes vivant ensemble, à des minorités jouant un rôle considérable dans tous les domaines de la vie israélienne, de l’armée à La justice. C’était choquant et révélateur. Ce n’était pas le méchant Israël sioniste dont on m’avait parlé.  »

Lire la suite http://www.liguedefensejuive.com/kasim-hafeez-jetais-lantisemite-ancien-musulman-radical-il-denonce-les-dangers-de-lantisemitisme-2020-10-12.html?fbclid=IwAR1sSu6_xu2-XAqDOfNG3xk8PZ0ioz13j1mva01DErxQleLgHhhfWQxcdRk

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.