Juillet 1969: les premiers pas de l’homme sur la lune (1/2)

1
139

Les 36 Justes et la lune : « 1-Le rendez-vous des Terriens avec eux-mêmes… »

Une tradition talmudique raconte que chaque génération abrite en son sein 36 Justes dont l’intercession assure la survie de l’humanité en dépit des transgressions de la Loi divine par celle-ci.

Ces Justes ne se connaissent pas entre eux et aucun ne sait qu’il est l’un des 36, ce qui supprime le risque d’une impasse narcissique. Oui mais quel rapport cela a-t-il avec la lune ?

On n’a jamais autant rappelé qu’en ce mois de juillet 2019 l’anniversaire des premiers pas de l’homme sur la lune le 21 juillet 1969.

Il est vrai que c’est le cinquantième anniversaire et que les rituels commémoratifs affectionnent les chiffres ronds.

On évoque en général dans la foulée que la lune est la première étape vers Mars et qu’il est sans doute inéluctable que l’humanité, à terme, colonise d’autres planètes que la terre ; peut-être Mars ? Peut-être une autre ? Le sujet est sérieusement à l’étude.

Mais il est sans doute une autre raison, plus secrète, de notre fascination pour les explorations inter- planétaires : c’est l’espoir de nous rencontrer nous-mêmes, dans ce qui constitue notre identité de Terriens, en plus du fait que nous soyons Africains, Européens Asiatiques, Américains ou Océaniens.

Seule la rencontre avec l’Autre, en effet, réussit ce prodige de nous mettre en présence de notre véritable « nous » parce que nous sommes non seulement une espèce sociable, mais aussi une espèce qui accède au sens par la voie symbolique, c’est-à-dire indirecte.

Or à l’heure de la possibilité d’une catastrophe nucléaire, climatique ou les deux, à l’heure d’une mondialisation dérégulée dans laquelle l’homme redevient un loup pour l’homme, seule une sorte d’évidence identitaire terrienne de type tribal à l’échelle du monde pourrait nous préserver de l’autodestruction finale que d’aucuns, fanatisés par de vieux dogmes apocalyptiques lus de façon littéraliste imaginent, à l’instar de gourous sectaires, préfigurer l’apothéose finale de leur propre domination planétaire.

De là à faire des ingénieurs de voyages interplanétaires de nouveaux gardiens de notre survie collective…faut-il franchir le pas ? Nouveau Pourim des nations ? Mais qui en serait l’Esther ?  lire la suite Nadia Lamm, MABATIM.INFO

1 COMMENT

  1. La guerre de propagande entre l’union soviétique, et l’OTAN, cela impliquait certe des accords entre ses entités, pour mentir à leur population respective ?
    50 années après, ils ne sont pas capable de repartir sir la lune ??Pourquoi? Avec une innovation sans égal de celle des années 60??
    Pourquoi ne refont il pas cet exploit ??
    Selon certain scientifique de haut grade, l’homme nest jamais allez sûr la lune, et ce.fut une propagande étatique des 2 côté, usa et soviétique un accord secret ?? Je.vous laisse juge ??
    Pourquoi ne repart il pas encore sûr la lune??
    Et ce malgré une technologie sans égal d3 celle des années 60??Pourquoi?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.