Demonstrators gather during a protest to express solidarity with the Palestinian people, in downtown Amman, Jordan May 16, 2021. REUTERS/Muath Freij

Jordanie: nouveaux heurts près d’Amman après l’éviction d’un député

Les gens scandent des slogans alors qu'ils se rassemblent pour une manifestation pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien près de l'ambassade d'Israël à Amman, la capitale de la Jordanie, le 9 mai 2021.
Khalil MAZRAAWI / AFPLes gens scandent des slogans alors qu’ils se rassemblent pour une manifestation pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien près de l’ambassade d’Israël à Amman, la capitale de la Jordanie, le 9 mai 2021.

 

De nouveaux heurts ont éclaté dimanche soir au sud d’Amman quelques heures après l’expulsion du Parlement d’un député qui s’était élevé avec virulence contre des coupures de courant dans plusieurs villes du royaume, a indiqué une source de sécurité.

« Les forces de l’ordre sont confrontées à de nouvelles émeutes et des tirs en l’air de la part d’un groupe de personnes à Naour », dans la banlieue sud d’Amman, a indiqué cette source à la télévision officielle.

« Elles ont densifié leur présence et installé des points de contrôle autour de la ville afin d’arrêter ceux qui violent la loi », a-t-elle précisé.

Ces nouveaux accrochages interviennent après que le Parlement a voté dimanche l’exclusion définitive du député Oussama al-Ajarma, 40 ans, qui avait protesté contre des coupures de courant survenues le 21 mai à Amman et dans d’autres localités.

Samedi soir déjà, « quatre policiers avaient été blessés et hospitalisés alors qu’ils intervenaient à Naour pour mettre un terme à des émeutes, tirs en l’air et incendies de voiture », avait indiqué le porte-parole de la direction de la sécurité publique, Amer al-Satrawi.

Selon des témoins, les manifestants étaient des partisans de M. Ajarma, qui avait été dans un premier temps suspendu du Parlement pour un an.

Les autorités avaient invoqué une panne sur la ligne à haute tension entre la Jordanie et l’Egypte mais le député avait accusé le gouvernement d’avoir sciemment coupé le courant pour bloquer les pompes à essence et empêcher une marche vers Amman de tribus jordaniennes en soutien à la cause palestinienne.

AFP 06 juin 2021, 18:11

À Amman, lors d’une manifestation en soutien au peuple palestinien, le 16 mai dernier. Photo d’illustration. MUATH FREIJ / REUTERS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.