Un hélicoptère survole une base de la force de maintien de la paix de l’ONU, dans la ville méridionale de Naqoura, Liban (photo AP)

Les pourparlers sur la frontière maritime entre Israël et le Liban reprennent le 28 octobre

Les pourparlers sur la frontière maritime ont réuni les négociateurs israéliens et libanais pour la première fois depuis plus de deux décennies le mercredi 14 octobre au siège de la FINUL à Naqoura. 

Les délégations ont transmis des messages à un interprète de l’ONU qui a fait la navette entre elles pour empêcher toute communication directe. Les pourparlers ont été ajournés jusqu’au 28 octobre.

Le Hezbollah a critiqué l’événement comme un coup dur pour la «résistance» qui a fait le jeu de l’ennemi israélien et «sa quête de relations normales sous quelque forme ou forme que ce soit». 

Le Hezbollah pro-iranien a exigé un changement dans la composition de la délégation, accusant que la présence de civils aux côtés d’officiers militaires violait les termes du cadre convenu et était préjudiciable aux intérêts vitaux du Liban.

Chef d’état-major adjoint libanais Brig. Bassam Yassin, en ouvrant la réunion, a appelé à une issue rapide comme intérêt suprême de son pays et a décrit le premier tour comme «le premier pas en mille kilomètres».

Debka

1 COMMENTAIRE

  1. le minable de l’Elysée doit être très en colère. Des pourparlers entre Israël et Le Liban sans lui? aïe aïe aïe…
    Il voulait jouer le médiateur avec l’autre minable Le Drian.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.