En raison du corona: les laiteries devront enrichir le lait et les boissons de soja en vitamine D.

Le ministère de la Santé travaille à la rédaction de règlements sur le sujet, en raison de l’effet positif de la vitamine sur la réduction de l’infection dans la couronne. « La carence en vitamine D a été liée dans les observations épidémiologiques à un effet négatif sur l’infection … et à un niveau normal – dans la réduction de l’infection et de la morbidité dans la couronne »

17:38 12.10.20   Calcalist

Un effet positif de la vitamine D sur la réduction des infections et de la morbidité à Corona, conduit le ministère de la Santé à obliger les fabricants à l’ajouter aux produits.

Cela ressort d’une lettre envoyée par le professeur Ronit Andwalt, directeur du département de nutrition au ministère de la Santé, qui est parvenue à Calcalist.

«Le ministère de la Santé travaille actuellement à la rédaction de règlements d’enrichissement en vitamine D pour le lait et les boissons de soja», a écrit Andwalt aux directeurs des départements de nutrition des HMO et aux directeurs des départements de pharmacie des HMO. Selon Endeavour, les réglementations dans le processus de rédaction prendront du temps, mais il y aura ensuite une réglementation contraignante.

Lait enrichi de TnouvaLait enrichi de Tnouva

La vitamine D affecte de nombreux systèmes du corps et est nécessaire, entre autres, au bon fonctionnement du système immunitaire. La carence en vitamine D est très fréquente chez environ un tiers de la population générale en Israël et est associée à des maladies cardiaques, au diabète de type 2, à l’hypertension et à l’obésité, à des dommages à l’économie calcique et à la santé des os, ainsi qu’à la susceptibilité aux infections respiratoires.

La recommandation du ministère de la Santé est de maintenir un niveau normal de vitamine D en s’exposant au soleil les bras nus pendant 20 minutes cumulées par jour à 16h11, mais en raison de la fermeture, on craint que l’exposition au soleil ait diminué et à l’approche de l’hiver, le besoin d’ajouter des vitamines augmente.

Dans une lettre sur les lignes directrices pour l’utilisation de la vitamine D, Endwalt a écrit que « la carence en vitamine D a été liée dans les observations épidémiologiques à un effet négatif sur les infections respiratoires et la morbidité, un niveau normal de vitamine D est associé à une réduction de l’infection et de la morbidité dans 19 COVID. »

Endeavour a ajouté qu’aucune étude d’intervention à grande échelle n’a encore été réalisée pour démontrer l’efficacité de la vitamine D dans la prévention de la morbidité humaine.

Au vu de ce qui est connu à ce stade, il est recommandé de maintenir un taux normal de vitamine D par une exposition au soleil ou en prenant un supplément. Endwalt a ajouté qu’il existe une nette préférence pour une dose quotidienne de vitamine D, affectant le système immunitaire et que la dose recommandée est de 800 à 1000 UI par jour pour les personnes en surpoids, 2000 UI pour les personnes en surpoids et 4000 UI par jour pour les personnes obèses. Extrêmement extrême.

Il y a déjà environ trois mois, Tara Dairy a décidé, sur la base des informations concernant la vitamine D dans le cadre de la corona, d’ajouter de la vitamine D à certains produits laitiers, sans frais supplémentaires.

Dans le même temps, le lait de consommation est sous contrôle des prix et il n’est pas inconcevable qu’une décision réglementaire qui obligera les laiteries à ajouter le composant, conduira à des augmentations de prix.

https://www.calcalist.co.il/marketing/articles/0,7340,L-3858471,00.html

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.