Israël : discrimination à l’école

0
227

L’affaire remonte à environ deux ans : l’affaire dite de l’école Emmanuel.

Deux ans plus tard, il semble que les choses se poursuivent.

En effet, selon un rapport du journal Yedioth Ahronoth, des centaines d’adolescentes ultra-orthodoxes d’origine séfarade se voient encore refuser l’entrée de certaines écoles sur la base de leur origine ethnique.L’affaire Emmanuel avait provoqué nombre de remous dans lesquels les haredim ashkénazes mis en cause se défendaient de tout racisme, mais invoquaient le manque d’orthodoxie des jeunes filles refusées dans leurs établissements.

Critiqué à l’époque pour ne pas avoir réagi immédiatement et suffisamment contre ces allégations, aujourd’hui le ministre de l’Intérieur Eli Yishai, du parti Shass, monte lui-même au créneau et demande aux municipalités de cesser de financer les institutions discriminatoires.

Le cabinet du ministre a indiqué que les filles qui sont victimes de discrimination sont des résidentes de Jérusalem, Bné Brak, Modi’in Illit et d’autres villes, ajoutant que le bureau a reçu des dizaines de plaintes.

Un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur a parlé de quelque 380 filles victimes de discrimination, soulignant que la seule façon de remédier à la situation est de cesser de financer ces institutions.

“Le ministre Yishai veut faire pression sur les municipalités afin qu’ils assurent l’égalité de la loi”, a indiqué le responsable.

“Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais il a augmenté à tel point que nous devons mettre un terme à cela.”

Le ministre Eli Yishai a publié une déclaration dans laquelle on peut lire : “Le seul péché de ces jeunes filles, c’est qu’elles ne sont pas nées avec la bonne couleur.

J’ai chargé le directeur général du ministère de geler l’attribution des budgets aux municipalités dont des institutions ont adopté des politiques racistes.

Le racisme doit être éradiqué et nous allons le combattre avec tous les moyens à notre disposition.”

Toutefois, un député de la Knesset, Haïm Amsellem, ancien membre du Shass, aujourd’hui très critique envers le parti et actuel président du mouvement Am Shalem, a critiqué la réaction d’Eli Yishaï qu’il juge “tardive”.

La question de la discrimination dans les établissements ultra-orthodoxes a été un fait connu pendant un certain temps.

Yishaï n’en a pas assez fait pour la combattre.

Le financement de ces institutions doit être arrêté, et ceux qui soutiennent cette discrimination ou menacent les plaignants doivent être rejetés. …”>Article original Où était-Yishai tout ce temps?

Il n’a rien fait, parce que ses enfants, ainsi que les enfants du reste des députés Shass de la Knesset, fréquentent ces écoles discriminantes“, a-t-il déclaré.

La ville de Jérusalem a indiqué avoir pris des mesures contre la discrimination dans les écoles ultra-orthodoxes locales qui permettront d’éliminer le phénomène “presque entièrement”.

Misha Uzan – JForum / Correspondant spécial

Tags : Eli Yishaï,ultra-orthodoxes,sépharades,ashkénazes,haïm Amsellem,Shass,éducation,écoles,discrimination,municipalités,financement

1 COMMENT

  1. Vous comprenez souvent ce que vous avez envie de comprendre Sagahi. Cet article ne concerne pas directement l’affaire Immanouel, mais plutôt ses suites aujourd’hui.
    Vous avez encore une certaine tendance à accuser les autres d’être des ignorants, argumentation un peu facile, on pourrait l’utiliser contre vous, d’autant que vous avez montré que vous ne connaissiez guère certains courants majeurs du judaïsme moderne précédemment. Enfin, si on suit votre logique, les laïques sont ignorants du monde religieux, et n’ont pas le droit de l’ouvrir (ce qui est évidemment généralisant et faux). Il faudrait alors appliquer la réciprocité.

  2. A Sagahi,
    Arrêtez de croire qu’il n’y a que vous qui connnaissez le monde orthodoxe et que les autres ne le critiquent que parce qu’ils ne le connaissent pas.
    Je connais beaucoup de hassidim, amis et famille, qui se disent haredim, peu importe qu’ils soient sépharades ou ashkénazes. Si le terme, à l’origine, désignaient les haredim lithuaniens, à vérifier, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Les Datims leumim ne sont pas haredim, mais les Hassidim se voient comme des haredim, terme qui englobe également les mitnagdim.
    Et mes sources sont également de haredim et hassidim, arrêtez de croire et d’affirmer que nous n’y connaissons rien. Bien au contraire, sachez que personnellement j’aime beaucoup la littérature hassidique.

  3. Je pense que vous devriez revoir ce qu’est le judaisme, et au lieu de croire ce que l’on vous raconte aller frequenter en directe et parler à ces personnes que vous considerez retrogrades et improductives…

  4. Je répondais effectivement à BzCom, quand au fait que de votre part il n’y a aucun acharnement, ce n’est pas mon impression, mais ce n’était pas l’objet de ce commentaire…

  5. Ce qui est totalement faux.

    Utiliser Haredim pour Hassidim est aussi faux qu’utiliser Sefarade pour Ashkenaze, il ne s’agit en aucun cas d’un terme englobant et englobé… Les Haredims, les Hassidims, les Dati-Leumims sont effectivement tous des Orthodoxes, mais chacun est différent. Les Haredims étant de tendance Lituanienne (les ashkenazims principalement, mais beaucoup de sefarades en ont adopté les habitudes) ou Sefarade.

    Hors le problème de discrimination se fait dans le milieu Haredi, entre les Ashkenazims (Lituaniens donc) et Sefaradims (Ayant adopté le plus souvent le style de vie Lituanien), les second n’étant pas encore “assimilé” comme il faut, et les premier ayant peur qu’ils exercent une mauvaise influence (à tord ou à raison, chacun ayant son opinion, sachant qu’il faut au moins être à l’intérieur pour savoir de quoi il en retourne, et que c’est bien plus compliqué qu’on ne le pense – pour ma part ma conclusion est que c’est à tord…)

    Vous parlez donc d’un sujet qui vous est totalement inconnu, et ne faites que répéter des articles qui paraissent dans du Haaretz ou Yediot, déjà de base orienté contre le monde religieux…

  6. Haredim est un terme plus large que Hassdim. Mais les Hassidim sont considérés comme des Haredim. On pourrait toujours être plus précis évidemment, mais c’est un peu comme si on disait Israélien en parlant d’habitants de Galilée, et que vous reprochiez de ne pas dire Galiléens, il ne faudrait pas exagérer.
    Je précise aussi que mon intention n’était pas du tout de m’en prendre aux Haredim.

  7. Cher sagahi, il n’a aucune haine dans mes propos, comment pourrais-je en avoir vis à vis des membres de ma communauté ?!!! Et par ailleurs, je me fiche de savoir si les gens sont ashkénazes ou sépharades, il a des gens biens et de parfaits imbéciles de part et d’autre. Je constate simplement avec désolement que les ultra religieux présentent un aspect rétrograde et improductif et de la communauté juive, alors que nous avons besoin d’innovation et de créativité (des qualités dont les orthodoxes ne font pas preuve d’une manière générale). D’ailleurs, une majorité de Juifs israéliens désapprouvent l’influence des ultra religieux sur leur vie quotidienne (pas de transports publics pendant le chabat, écoles religieuses, discrimination etc).

    Ceci étant, il est vrai que je n’ai aucune affinité avec les religieux (j’ai de bonnes raisons pour cela), mais je me défends d’avoir de la haine. Disons que je n’ai pas envie de les cotoyer ni de les subir, c’est tout.
    Chabat chalom

  8. If there had been no “settlemests” in the first place and the government had not given “privileges” to certain groupes of people by practically giving away the houses and had the newly occupying people “reinvented” the shtetles
    from years past, we would not have the war for control and power.
    Let us look how the Israeli governemnt depends on a few votes each time a crucial decision must be taken. And who has the power for these decisions?
    The early Jews who came to Israel, idealists in the true sense and who wanted a HOME never considered how religion could become a matter of dividing Israel. We do not have to fear the Iranians, we have our own fanatics. Anyone who will not meet their obligations to defend Israel as all others are, does not belong in that land and certainly should never be entitled to benefits and vote. As far as I am concerned, Israel should return to the spirit and idealism when Israel was established. Religion should be westernized. Going back to the 17th century is not an option.

  9. Pour rajouter aussi une précision, l’école d’Immanouel est tenue par des Hassidims Slonim, qui sont donc à différencier des Ashkenazes Litaïm, ces derniers faisant de la “discrimination” envers les Sefarades…

    Lors de l’histoire d’Immanouel, les personnes qui ont été “arretées” pour avoir retiré leurs enfants de l’école en signe de protestation contre l’arret de la cours suprême étaient pour la majorité ashkenaze. S’il est question de la discrimination dont vous parlez, cela me semble assez anormal…

    L’histoire réélle, et sans “mediatisation mensongère” est que certains criteres sont demandés dans cette école, hors les filles qui en ont été exclues/refusées ne remplissaient pas ces critères. Le fait d’être ashkenaze ou sefarade n’est pas un critère la bas, d’ailleurs dans les filles en question il y avait des ashkenazes aussi…

    Vous vous êtes donc (les medias) servis d’une affaire sans rapport pour parler de la discrimination ashkenaze/sefarade, et je trouve ça ridicule…

  10. Ce qui m’etonne c’est que malgré le fait qu’il existe la même si ce n’est pire discrimination dans le monde laïque israelien entre sefarades et ashkenazes (il n’y a qu’à voir au gouvernement, à la cour supreme, etc… et compter le nombre de sefarades Vs nombre d’ashkenazes) on s’acharne à parler de cela dans le monde orthodoxe.

    A croire qu’en réalité si on en parle dans le monde orthodoxe c’est parcequ’ils font du bruit et veulent que ça change, alors que dans le monde laïque on s’en contente, à savoir qui est donc le plus “avancé” dans son état d’esprit…

    Quand à l’intervention du deputé Haim Emsalem, à quoi sert elle ? Qu’il agisse pour que ça change, plutôt que de reprocher aux autres de “s’en soucier trop tard”……

  11. Pour être dans le millieu, et donc parler de ce que je sais (contrairement à d’autres…), le français sepharade est effectivement consideré comme un “hybride”, à savoir qu’il reste un “sefarade”, mais pas un “arabe”, et a effectivement un niveau d’education plus proche des ashkenazes, ce qui fait qu’il y a moins de discrimination dans la réalité pour un français sefarade que pour un israelien sefarade…

  12. Sauf qu’enormement de personnes ayant un haut niveau en haute technlogie vient du monde de la Torah, et une grande partie indique avoir atteint ce niveau grâce à l’étude du Talmud qui affine la vision des choses… mais bien sûr encore une fois parler de ce qu’on ne connait pas est à la mode…

  13. Je pense que votre haine vous amène à raconter n’importe quoi.

    1/ Les orthodoxes (ultra ? cherchez la definition d’orthodoxe dans le dictionnaire, vous verrez l’inutilité du “ultra”) vont dans des écoles qui leur sont dediées, et ne veulent en aucun cas aller dans les autres écoles, justement au point que certains veulent aller dans des écoles encore plus “dûres” que leur propre niveau de vie, et c’est ce qui s’est passé à Immanouel, contrairement à ce qu’affirme les personnes qui veulent taper du religieux, comme c’est apparement le cas de l’auteur de l’article au vu de son acharnement…

    2/ Aucun proselytisme n’est fait, et c’est d’ailleur un des reproches faits à la societé orthodoxe, de ne pas assez aller vers l’autre…

    3/ La ou il y a discrimination, ce sont les écoles ashkenazes orthodoxes qui refusent les sefarades, la raison étant que les ashkenazes sont generalement dans un des 2 extremes, soit très religieux, soit pas du tout, hors les sefaradims sont plus mitigés, plus “detendus”, et c’est ce qui fait peur aux ahskenazes, sans compter que la culture sefarade est très différente de la culture ashkenaze… et c’est de CETTE discrimination que les representants sefarades parlent…

    Vous n’avez donc strictement rien compris, et tentez de justifier que “les écoles non religieuses refusent les religieux”… ce qui montre votre “ouverture” (le manque de celle que vous reprochez au monde religieux…)

    De plus je pense que vous vous trompez, le consistoire est en grande partie à mentalité ashkenaze, seulement vous ne savez même pas faire la différence entre les 2, donc comment pouvez vous conclure quoi que ce soit…

  14. Votre discours s’adresse-t-il au milieu orthodoxe ou en général?

    Dans l’ensemble, n’exagérons rien, nous ne sommes plus dans les années 50 ou même 70. La différence entre Ashkénazes et sépharades n’est plus si claire.
    Où classez-vous les Russes, par exemple?
    Et les Français, surtout, ont un rôle essentiel à jouer. Sépharades dans leur majorité, ils sont souvent d’un niveau d’éducation qui n’a rien à envier aux Ashkénazes israéliens. Ceci étant, il est vrai que beaucoup parmi les Français diplômés repartent. Je crois que la solution vient des sépharades français, plusieurs penseurs de haut niveau pensent qu’une véritable alya française, réussie, serait un tournant majeur.

  15. EFFECTIVEMENT il serait temps ,enfin de parler ouvertement de cette discrimination exercée par les Ashkenazes religieux ou pas !
    Cet article évoque le racisme entre religieux ,ashkenazes et sépharades et le refus de ces juifs arabes parceque pas assez religieux!
    – Helas à tous les niveaux de la société israelienne ce racisme et cette domination dédaigneuse ashkenaze existe!
    – les Prétextes sont toujours trouvés pour qu’un Askénaze soit le premier a etre ministre ou chef des Eboueurs !
    -Oser parler de celà ??? mais se serait de l’antisionisme!
    Il ya en Israel une majorité ,voir une totalité de Juifs d’europe centrale ,ashkenaze ,qui parlent encore de mariage mixte ,si par “malheur” un des leurs epousait une ou un sépharade!
    – OUI certains sépharades réussissent mais si peu nombreux que dans une ville on les connait tous et ils deviennent alibi et bonne conscience!
    Les orthodoxes ashkénazes refusent des orthodoxes sépharades dans leurs écoles ? C’est du racisme et une insulte !!
    Déjà Golda Meir (,seulement ashkenaze) a proférée en son temps le meme dédain pour tous les “bouzaglos” et autres juifs arabes….Servir Tsahal et Chaire à canon ? oui ! mais pas plus !!
    Rien à changer ,si non un peu plus d’hypocrisie .

  16. Il y a confusion Bzcom, ici ce sont des écoles ultra-orthodoxes ashkénazes qui refusent des sépharades. Pas des écoles traditionnelles.

  17. Le système éducatif israélien est en voie d’être submergé par les secteurs haredi et arabe, qui dépasseront dès 2017 les 44% des effectifs scolarisés. Israël, actuellement en tête de l’ensemble des pays du monde pour le nombre d’ingénieurs par habitants actifs, sera voué à rétrograder au niveau du tiers monde environnant, compte tenu de l’indigence des enseignements de ces deux secteurs.

  18. Pourquoi les enfants des ultra-orthodoxes ne vont-ils pas dans des écoles dédiées ? Pourquoi faut-il qu’une majorité d’enfants de la société traditionaliste israélienne subisse l’influence et la lourdeur des religieux ?
    Accepterions-nous, en France, que nos enfants cotoient dans leurs écoles des enfants de religieux extrémistes, quelque soit leur religion, avec les risques que cela comporte en matière d’influence et de prosélytisme ?

    Ce les ultra-orthodoxes sépharades perçoivent comme une discrimination n’est-il pas simplement un refus des non-religieux de voir leurs écoles traditionnelles polluées par des religieux ?

    Israël doit son développement et son économie, autrement dit sa survie, à ses qualités de créativité et de dynamisme, des qualités ne partagent pas les ultra-orthodoxes enfermés dans leur sectarisme, refusant toute éducation civique, refusant de contribuer à la défense du pays, trop occupés à leurs activités spirituelles et sans contribution pratique à la vie et à l’essor de la nation.

    Par ailleurs, les ultra-orthodoxes séfarades ne plaignent de discrimination de la part des ashkénazes, mais qu’en est-il dans l’autre sens ?… Les responsables sepharades du Consistoire de Paris, par exemple, ne mettent-ils pas des bâtons dans les roues des ashkénazes à chaque fois qu’ils en ont l’occasion ?…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.