TOPSHOT - A ball of fire erupts from the Jala Tower as it is destroyed in an Israeli airstrike in Gaza City, controlled by the Palestinian Hamas movement, on May 15, 2021. Israeli air strikes pounded the Gaza Strip, killing 10 members of an extended family and demolishing a key media building, while Palestinian militants launched rockets in return amid violence in the West Bank. Israel's air force targeted the 13-floor Jala Tower housing Qatar-based Al-Jazeera television and the Associated Press news agency. / AFP / Mahmud Hams

Gaza : Israël affirme que le Hamas cachait un système de brouillage dans l’immeuble détruit qui abritait des médias

Selon l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, le Hamas « utilisait l’immeuble pour développer de nouveaux équipements susceptibles de compromettre le ‘Dôme de fer' », système de défense antimissile israélien.

Israël se justifie. Plus de trois semaines après avoir bombardé un immeuble à Gaza qui abritait les bureaux de l’agence américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarienne Al-Jazeera, l’Etat hébreu a affirmé, mardi 8 juin, que le mouvement islamiste palestinien Hamas cachait un système de brouillage électronique dans cet édifice.

L’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Gilad Erdan, a rendu visite lundi  à New York aux dirigeants d’AP. Selon un communiqué, il les a « informés » que le Hamas « utilisait l’immeuble pour développer de nouveaux équipements susceptibles de compromettre le ‘Dôme de fer' », système de défense antimissile israélien. La tour abritait « le renseignement militaire du Hamas, son département de recherche et développement, et une unité technologique », d’après les autorités israéliennes.

Associated Press veut des preuves

L’armée israélienne a frappé l’immeuble le 15 mai, en plein conflit entre l’Etat hébreu et le Hamas qui a fait plus de 240 morts. Le cessez-le-feu est entré en vigueur le 21 mai. Les autorités israéliennes avaient ensuite affirmé que des équipements militaires du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans la tour frappée par ses avions de combat, sans toutefois fournir d’éléments à l’appui.

Tout en saluant une discussion « positive et constructive » avec le diplomate, Associated Press a déclaré dans un communiqué n’avoir pas reçu de « preuves étayant ces affirmations »« AP continue d’appeler à la publication de toutes les preuves en possession des Israéliens afin que les faits soient à disposition du public », a ajouté l’agence de presse.

L’ambassadeur a promis qu’Israël entendait « aider AP à reconstruire ses bureaux à Gaza ».

AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.