Des milliers de personnes rassemblées à Paris en hommage au professeur décapité

i24NEWS - AFP 
 Les manifestants ont salué la mémoire de l’enseignant tué après avoir montré des caricatures de Mahomet.

Des milliers de personnes étaient rassemblées dimanche à Paris place de la République pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire décapité vendredi dans les Yvelines, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Brandissant des pancartes « non au totalitarisme de la pensée » ou « je suis prof », ils saluaient dans le calme la mémoire de cet enseignant assassiné après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 4e, dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine.

« Je suis Samuel », « Liberté d’expression, liberté d’enseigner », scandaient des personnes sur place. De longs applaudissements étaient régulièrement entendus.

Le Premier ministre Jean Castex, la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et le chef des Insoumis Jean-Luc Mélenchon étaient sur place.

Autour de la statue de la place de la République, qui continuait à se remplir, certains brandissaient des drapeaux tricolores, d’autres des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « il fait sombre au pays des lumières » « je suis musulman, je suis contre la violence, je suis pour la liberté d’expression », « je suis enfant de prof » ou encore « je suis prof ».

Certains manifestants portaient des pancartes où étaient affichées des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo.

Des milliers de personnes étaient rassemblées dimanche sur la place de la République à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty,

AFP / DAMIEN MEYERDes milliers de personnes étaient rassemblées dimanche sur la place de la République à Paris pour rendre hommage à Samuel Paty,

La Une du journal satirique « Tout ça pour ça », publiée début septembre à l’occasion de l’ouverture du procès des attentats de 2015 et qui reprenait les caricatures, était également brandie par certains.

https://www.i24news.tv/fr/actu/france/1603028046-des-milliers-de-personnes-rassemblees-a-paris-en-hommage-au-professeur-decapite

Hommage à Samuel Paty : les villes de Provence au rendez-vous, Blanquer dément toute « sanction » contre le professeur

Par La Provence (avec AFP)  
Des centaines de personnes sont actuellement sur le Vieux-Port de Marseille.
Des centaines de personnes sont actuellement sur le Vieux-Port de Marseille.PHOTO VALÉRIE VREL

Blanquer dément que le professeur décapité était menacé d’une sanction  

Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a démenti dimanche que Samuel Paty était menacé d’une sanction ou de remontrance pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, ainsi que l’ont suggéré certains intervenants sur les réseaux sociaux. « Cette information est fausse », a martelé M. Blanquer interrogé par France Inter, France 2 et Le Monde.

« A aucun moment, il n’a été dit, ni même sous-entendu, ni pensé que l’institution allait ‘sévir’«  contre le professeur, Samuel Paty, a également déclaré le rectorat de Versailles dans un communiqué dimanche. « L’institution a toujours été en soutien total », a-t-il ajouté.

Depuis vendredi, les messages suggérant que l’académie s’apprêtait à « sanctionner » l’enseignant essaimaient sur les réseaux sociaux.

« Les enseignants ne se laisseront jamais intimider » 

Largement représenté cet après-midi à Marseille dans le cortège venu rendre hommage à Samuel Paty, le corps enseignant, très ému, a tenu à rassurer la population : « Nous continuerons à enseigner la liberté d’expression. »

 

3 Commentaires

  1. Les terroristes ont trouvé une nouvelle manière de faire des victimes ou de remplir les hôpitaux .

    Réunir les moutons place de la République pour qu’ils s’infectent de Covid .

    Mais à quoi pensent tous ces experts qui gravitent au gouvernement ?

    Il fallait interdire cette manifestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.