Municipales: François Pupponi alerte sur la montée de l’islam politique

 

 

François Pupponi, député divers gauche, est l’invité des « 4 Vérités » de France 2 mardi 21 janvier.

L’ancien maire socialiste de Sarcelles (Val-d’Oise) François Pupponi affirme que la France doit faire face à une submersion de l’intérieur.

Il craint l’islamisation des banlieues. « Si on ne fait pas attention oui. La communauté musulmane est très importante et ne pose pas de difficultés. Mais les détenteurs de l’islam politique essaient de s’implanter un peu partout. Il y a un processus, que je vois monter depuis quelques années, qui prend maintenant forme », explique l’auteur du livre Les émirats de la République.

« La communauté juive de Sarcelles, qui est très importante, ne sort quasiment plus de son quartier. Et quand elle en sort, elle fait attention, en ne mettant plus la kippa par exemple. Une grande partie des jeunes veut quitter la France, beaucoup en Israël », s’alarme le député divers gauche.

« Je défends la communauté musulmane de France. Elle doit avoir toute sa place, mais la République ne la lui donne pas et ne dialogue pas avec elle, regrette-t-il. Il faut défendre l’islam en France, mais faire attention à la montée de l’islam politique. Emmanuel Macron doit parler aux musulmans de France et qu’il parle aussi du communautarisme. Ce sont deux choses différentes« , souligne-t-il.

Le FN l’avait dit

« Le FN a dit très tôt ce qui était en train de se passer. Comme c’est le FN qui le disait, certains n’ont pas voulu l’entendre ou le croire. Les faits démontrent que ce qui était dénoncé par le FN est en train de se passer« , déplore François Pupponi, qui ajoute que Goussainville ou Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) pourraient devenir les premières villes islamistes.

La plupart des candidats aux municipales issus de la diversité ne « se présentent pas pour défendre des idées, mais simplement pour prendre la place au motif qu’ils sont de la diversité et que c’est leur tour. C’est une menace pour la démocratie« , alerte l’élu francilien.

Celui qui a longtemps été membre du PS dénonce encore dans son livre « une forme de complaisance entre la gauche radicale et les fondamentalistes religieux. Certains partis de gauche ou d’extrême gauche comme LFI n’ont aucun scrupule dans ces quartiers à passer avec certains réseaux. Je l’ai vécu à Sarcelles ».

Source

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.