Un homme juif assassiné en Seine-et-Marne, rapporte le BNVCA

Eyal H. a été assassiné la semaine dernière par son voisin musulman à Longperrier en Seine et Marne. Selon le motif avoué par l’assassin : « Il lui devait 100 euros et qu’il était feuj »…
Le BNVCA a été requis par de très nombreux correspondants qui voient circuler des informations sur le meurtre d’un homme de confession juive, M. L. H, 34 ans, originaire de Djerba en Tunisie et dont la famille vit à Beer Sheva en Israël. L’assassinat aura été commis par un suspect de confession musulmane. L’inquiétude est avivée par le silence qui entoure cette affaire.
Les faits se sont déroulés le 20 août à Longperrier, Seine et Marne. L’auteur présumé des faits qui témoignent d’un terrible acharnement, a lui-même prévenu la police, a été interpellé et placé en détention. Selon les informations du BNVCA, le suspect aurait déclaré lors de son arrestation que la victime, qui cohabitait avec lui, lui devait 100 euros et ne les avait pas rendus. Et dans un deuxième temps il aurait avoué qu’il l’avait tué parce qu’il était juif. Selon nos informations, l’assassin a fracassé le crâne de sa victime au moyen d’une hache puis a brûlé son visage et aurait même commencé à enterrer le corps. Il s’est constitué lui-même à la police
Le BNVCA qui s’intéresse attentivement à cette affaire, demande que les faits soient examinés en envisageant le caractère antisémite, et en ne l’écartant pas a priori. Nous chargeons notre Conseil de constituer le BNVCA partie civile, afin de vérifier si le caractère antisémite est à confirmer. Le BNVCA est habitué à voir que les différends de voisinage se concluent par des violences verbales ou physiques antijuives.
A nouveau, comme les autres affaires liées à la communauté juive, il est clair qu’il y a eu une volonté d’étouffer cette affaire mais une fois qu’elle aura éclaté on peut s’attendre à ce que tout le monde- y compris ceux qui auraient préféré qu’elle ne soit traitée que comme un simple fait divers- s’en empare.

Ce même musulman aurait partagé des photos d’attaques palestiniennes en Israël et a ajouté des post antisémites..

Avec retard une enquête a été ouverte.

L’avocat a souligné que « la famille voulait toute la vérité sur ce qui a pu entraîner un crime aussi atroce, avec un tel déchaînement de violence ».
Le procureur précise que même si ne aucun élément ne permet de confirmer le motif antisémite il prendra toutes réquisitions permettant de vérifier s’il y en avait un ou pas.
Eliahou Ayal Haddad, z’l sera enterré jeudi, à Beer Sheva, la ville où habite sa famille.
Ayal, comme l’appelait sa mère, était originaire de Djerba en Tunisie et possédait également la nationalité israélienne. Il vivait en France ces derniers temps.
L’enterrement aura lieu demain, jeudi 1er septembre, à 11h, au cimetière de Beer Sheva. La shiva aura lieu rehov mivtsa Nahshon 51/3 à Beer Sheva.

 

  Le député Meyer Habib a pour la première fois diffuser un post sur son Facebook suite à la mort violente (à nouveau) d’un juif en France.
» Quel drame, quelle tragédie, Yvan Eyal Haddad, juif d’origine tunisienne et possédant la nationalité israélienne a été massacré à coup de hache par un voisin un ami, qu’il connaissait. Son visage a été brûlé et son corps dissimulé. L’assassin a été arrêté. Il semble encore une fois que le meurtrier , un jeune musulman d’origine algérienne, peut être radicalisé, ait agi aussi par motif antisémite, l’enquête le confirmera.
J’ai été contacté par la cousine la plus proche de Yvan Eyal . Elle me racontait qu’Yvan Eyal pesait près de 130 kilos et que, selon elle, l’assassin n’a pas pu agir seul. L enquête le dira .
Yvan Eyal devait voyager voir sa famille en Tunisie à l’occasion des 5 ans de la commémoration de la mort de son père. C’était un garçon d’une immense hospitalité et d’une immense gentillesse.
Il y a encore beaucoup de zones d’ombres dans cette histoire . Malgré les traces de l’affaire Halimi dont j’ai présidé la commission d’enquête, j’essaie d’avoir confiance en la justice de mon pays pour faire lumière dans cette terrible affaire.
La famille me demande d’agir à ce stade pour que le corps soit rapatrié et inhumé le plus vite possible en Israël.
Elie Korchia, président du consistoire de France, avec qui je suis en contact permanent, a été mandaté pour représenter la famille.
Après le DJ Sellam , Ilan Halimi, Sarah Halimi, Mireille Knoll, René Hadjaj , Myriam Monsonego, Jonathan, Arié et Gabriel Sandler, Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab, Francois-Michel Saada, encore un meurtre, encore un juif tué par un musulman, c’est le triste destin d’une France du 21e siècle où l’antisémitisme et son nouveau visage, l’antisionisme, est plus vivant que jamais. Je suis en contact avec les autorités et vous tiens informé. »    A conclu Meyer Habib.

JForum avec infos-israel.news,  www.i24news et LPH

3 Commentaires

  1. La France a une trop grande responsabilité d’avoir fait venir des musulmans en France car après les juifs ils s’en prendront aux français tout court, comme furent les crimes commis par les nazis il y a 80 ans , la justice doit se réveiller

  2. Pour faciliter les esquives de la « justice », ils devraient tout simplement conclure que l’assassin d’un Juif deviendrait « irresponsable » à partir du moment où il est Musulman, plus simple, non?

  3. Pourquoi parler d’un musulman radicalisé ?
    La haine de musulmans à l’égard des juifs est attisée dans trop de milieux familiaux, de guides spirituels musulmans, avec le comportement irresponsable de très nombreux journalistes de médias écrits, de radios et de télévision en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.