Le président polonais Andrzej Duda
( Photo: Reuters )

Le président polonais va boycotter le Forum mondial de la Shoah en Israël (23 janvier 2020)

Presse associée,AFP| Mis à jour: 01.07.20, 18:10 Ynetnews
« En tant que président [polonais], je ne participerai pas à l’événement qui aura lieu le 23 janvier à Jérusalem », a-t-il déclaré.
Il a ajouté qu’il n’approuve pas le fait que des représentants de la Russie, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et des États-Unis pourront prendre la parole lors de l’événement alors que la Pologne ne le pourra pas.
Le président russe Vladimir Poutine, le président français Emmanuel Macron et les présidents allemand, italien et autrichien font partie de ceux qui ont déjà confirmé leur participation. L’héritier britannique du trône, le prince Charles, assistera également à la cérémonie.
Rivlin a qualifié le rassemblement «unique en son genre» consacré à la menace de l’antisémitisme et passant le flambeau du souvenir de l’Holocauste aux «générations qui vivront dans un monde sans survivants».
Le président Reuven Rivlin a invité Poutine à être le principal orateur de l’événement, alors que les tensions entre les deux pays d’Europe orientale augmentent en raison des récentes remarques de Poutine accusant le gouvernement polonais de collusion avec Hitler, ce que les dirigeants polonais ont protesté comme faux.
« Essentiellement, ils ont été de connivence avec Hitler. Cela ressort clairement des documents, des documents d’archives », a déclaré Poutine dans un discours émotionnel de fin d’année au ministère de la Défense.
Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères, Pawel Jablonski, a déclaré à la radio polonaise qu’il était « inadmissible » que Duda ne soit pas autorisé à prendre la parole lors des cérémonies du Forum mondial de l’Holocauste au Yad Vashem World Holocaust Remembrance Centre.

Les survivants de la Shoah retournent à Auschwitz

Les survivants de la Shoah retournent à Auschwitz
( Photo: Reuters )
Duda a indiqué plus tôt que c’était une « condition nécessaire » ?? pour qu’il puisse prendre la parole lors de l’événement et présenter des faits réels sur le début de la Seconde Guerre mondiale et les souffrances de la Pologne parce que récemment « des mensonges sont dits ».
La Pologne organise des célébrations marquant l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau par l’Armée rouge soviétique à l’anniversaire précis, le 27 janvier, sur le site du camp de la mort que l’Allemagne nazie opérait sur le sol polonais occupé.
Plus d’un million de personnes ont péri dans le camp de la mort, principalement des Juifs européens, mais aussi des Polonais, des Roms, des prisonniers de guerre russes et d’autres.
La Pologne a été le premier pays à être envahi pendant la Seconde Guerre mondiale, attaquée en septembre 1939 par l’Allemagne nazie et les troupes soviétiques.
La Pologne a été examinée dans le passé pour avoir tenté de blanchir l’implication de ressortissants polonais dans des crimes de guerre commis pendant l’Holocauste et le meurtre systématique de Juifs pendant la guerre.

3 Commentaires

  1. Pertes humaines civils Pologne: 5 380 000 à 5 580 000 16,1 à 16,7% de la population !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale
    The Forum of Polish Jews
    https://twitter.com/ForumFZP/status/1214631155758071808
    Le problem ? Wiaczeslaw Mosze Kantor et Putin
    Explication (en polonais) : https://panorama.tvp.pl/46084993/interesy-mosze-kantora
    https://twitter.com/PanoramaTvp2/status/1214960053591191563

  2. Pas de place pour ce négationniste qui veut à tout prix blanchir la Pologne de ses crimes.
    Ce pays est viscéralement antisémite alors qu’il n’y a que très peu de Juifs qui y vivent.
    C’est Itzhak Shamir qui avait dit que les Polonais tétaient la haine des Juifs avec le lait de leurs mères, phrase reprise depuis, et qui a valu un procès à Bensoussan pour l’avoir appliquée aux islamistes qui n’attendaient que ça pour se déchainer et tenter de le faire taire.
    Not welcome ! Qu’il reste dans son pays, pas besoin de ce genre de dirigeant …

    • Version trop simpliste, même s’il faut compter, avec les historiens, environ 2/3 de collabos polonais, mais un tiers d’aidants, dont le plus grand nombre de justes, étant donnés aussi les risques encourus, à Yad Vashem. Ce parti ultra-nationaliste de Duda tente de se faire réélire sur la base du refus des « compensations » aux victimes de la Shoah. De toutes façons, je ne sais pas s’il mérite qu’on lui réclame quoi que ce soit, ne serait-ce qu’au risque de lui laver son linge sale et son âme qui pue. Mais toute généralisation, dans tous les domaines de la Shoah mène au désastre. Les propos de Poutine, issu de l’accord Molotov-Ribbentrop, réel co-déclencheur, par neutralité observée, de la guerre, pendant que Staline fusillait ses meilleurs généraux, que les Communistes refusaient d’entrer en résistance dans les pays occupés, etc. sont forcément outrageants pour un Polonais qui aime son pays, qui connaît bien la botte russe, Katyn ou l’occupation de la partie Est de la Pologne, pendant que les premiers ghettos voyaient le jour. L’antisémitisme puise autant à la tradition catholique qu’à la « peur des Communistes » auxquels les Juifs pouvaient être assimilés : massacre de Jedwabne en juillet 1941, quand l’Allemagne envahit l’Union Soviétique.Partisan de la clarification, on ne fera pas l’histoire de la Shoah sans la participation des « honnêtes Polonais » (pas la bande à Duda, qui sont un peu des Cosaques contemporains).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.