« Face aux discours de haine, Twitter doit réagir… et vite ! »

ENTRETIEN. Présidente de l’Union des étudiants juifs de France, Noémie Madar dénonce l’inaction de Twitter face à la montée de la haine xénophobe.

 Propos recueillis par Publié le  | Le Point.fr

Les réseaux sociaux connaissent régulièrement des poussées de fièvre antisémite. Dernière en date, le 18 mai, avec le hashtag #Sijetaitunjuif [sic] sur Twitter qui a suscité un flot de messages haineux, si nombreux que le sujet s’est retrouvé pendant plusieurs heures en tête des thèmes les plus discutés sur ce réseau social en France. Comment lutter contre ce mal qui gangrène le Net ? Que faire pour sanctionner ceux qui prennent souvent des pseudonymes pour y déverser leur violence verbale ? Entretien avec Noémie Madar, présidente de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui multiplie les actions pour empêcher que ne se banalisent les discours xénophobes.

Le Point : Le Web mondial ressemble parfois à un égout à ciel ouvert. Y circulent les pires atrocités : des propos racistes, antisémites et homophobes. À quel moment votre association a-t-elle décidé de réagir ?

Présidente de l’Union des étudiants juifs de France, Noémie Madar poursuit Twitter en justice. © DR

Noémie Madar : Nous observons depuis longtemps sur les réseaux sociaux, une forme de banalisation des discours de haine. Certains disent que nous ne devons pas faire attention à ce qui s’exprime dans cet espace virtuel, car ce serait un monde déconnecté du réel. Nous ne partageons pas cette analyse. Nous pensons, au contraire, que les propos racistes, homophobes et antisémites ne constituent pas seulement des injures répréhensibles, mais prédisposent les esprits faibles à un passage à l’acte violent. C’est pourquoi nous nous montrons très vigilants sur ce sujet. Nous avons commencé à le faire dès 2000. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait, à l’époque, poursuivi en justice, aux côtés de Marc Knobel et de la Licra, la plateforme de vente en ligne Yahoo ! pour qu’elle cesse de proposer des objets nazis. Le combat semblait inégal. Et pourtant nous l’avons gagné. Yahoo ! a été condamné. Depuis lors, nous n’avons cessé de surveiller la Toile mondiale.

Notamment Twitter. Ce n’est donc pas la première fois que ce réseau est instrumentalisé par des groupuscules antisémites ?

Effectivement. À l’automne 2012, nous avions déjà vu fleurir sur ce réseau social un hashtag (#Unbonjuif) qui avait suscité un déferlement de propos antisémites. Nous avions aussitôt démarché la direction de Twitter. À l’époque, l’entreprise américaine ne disposait pas d’antenne en France. Nous avions donc dû nous adresser au siège en Californie et leur réaction nous avait semblé stupéfiante.

Que vous avaient-ils donc répondu ?

Lire la suite  https://www.lepoint.fr/societe/face-aux-discours-de-haine-twitter-doit-reagir-et-vite-19-05-2020-2376179_23.php#

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.