(FILES) In this file photo taken on May 20, 2020 a bottle and pills of Hydroxychloroquine sit on a counter at Rock Canyon Pharmacy in Provo, Utah. The World Health Organization announced on June 3, 2020 that clinical trials of the drug hydroxychloroquine will resume as it searches for potential coronavirus treatments. On May 25, the WHO announced it had temporarily suspended the trials to conduct a safety review, which has now concluded there is "no reason" to change the way the trials are conducted. The UN health agency's decision came after a study published in The Lancet medical journal suggesting the drug could increase the risk of death among COVID-19 patients. / AFP / GEORGE FREY

Coronavirus: “Pas d’effet bénéfique” de l’hydroxychloroquine, selon un essai clinique majeur sur plus de 11.000 patients de 175 hôpitaux 

i24news.tv

 2 min

Illustration - Des plaquettes de Nivaquine et de Plaqueril, le 26 février 2020.
AFP / GERARD JULIENIllustration – Des plaquettes de Nivaquine et de Plaqueril, le 26 février 2020.

Une étude controversée du Lancet pointait aussi du doigt l’inefficacité de l’hydroxychloroquine

L’hydroxychloroquine ne montre “pas d’effet bénéfique” pour les malades du Covid-19, selon les responsables de l‘essai clinique britannique Recovery qui ont annoncé dans un communiqué l’arrêt “immédiat” de l’inclusion de nouveaux patients pour ce traitement.

Recovery, essai clinique majeur dont les résultats étaient très attendus, était l’un des seuls à n’avoir pas suspendu ses tests sur l’hydroxychloroquine après une étude controversée du Lancetdepuis retirée, qui pointait du doigt l’inefficacité, voire l’effet néfaste, de la molécule.

“Nous avons décidé d’arrêter le recrutement de participants pour le bras (la partie d’un essai qui concerne un traitement en particulier, ndlr) hydroxychloroquine de l’essai Recovery, avec effet immédiat”, ont indiqué les chercheurs dans un communiqué.

Ils ont précisé qu’ils avaient décidé de rendre publics ces “résultats préliminaires parce qu’ils ont des conséquences importantes pour la prise en charge des patients et la santé publique”.

Recovery est un essai clinique contrôlé et randomisé. Il est mené au Royaume-Uni sur plus de 11.000 patients de 175 hôpitaux pour évaluer l’efficacité de plusieurs traitements contre le Covid-19.

La partie hydroxychloroquine a concerné 1.542 patients ayant reçu la molécule, comparés à 3.132 patients ayant bénéficié d’une prise en charge standard.

Les chercheurs concluent qu’il n’y a pas de différence significative entre les deux groupes ni pour la mortalité à 28 jours, ni pour la durée d’hospitalisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.