Escrocs franco-israéliens: quand France Inter évoque des «solidarités communautaires»

Une enquête très documentée de la radio publique sur les escroqueries commises par des réseaux franco-israéliens pèche malheureusement par quelques insinuations gratuites.

D’emblée, disons-le clairement : tout n’est pas à jeter dans l’enquête que Frédéric Métézeau, le correspondant de France Inter, a réalisée en collaboration avec la « cellule investigation de Radio France ».

Dans ce reportage, diffusé sur plusieurs antennes de Radio France (France Inter, puis France InfoFrance CultureFrance Bleu), le journaliste retrace les sagas peu reluisantes de mafieux franco-israéliens et revient sur les grandes arnaques à leur actif : l’escroquerie à la taxe carbone, l’escroquerie au faux président, l’escroquerie au faux Le Drian… sans oublier toute les affaires véreuses vendues à des souscripteurs naïfs depuis des « call centers » installés en Israël.

Capture d’écran de l’émission Envoyé spécial diffusée sur France 2 le 14 février 2019, qui montre l’arnaque au faux Jean-Yves Le Drian.

Il décrit aussi, avec une certaine justesse, la dérive d’une poignée de jeunes francophones désœuvrés qui en viennent à travailler dans ces call centers pour hameçonner en France les victimes de ces escroqueries.

Ces affaires sont bien réelles et la presse s’en est déjà faite l’écho, à juste titre.

Il est d’ailleurs fini le temps où des fifrelins de haut vol goûtaient des jours heureux au pays où coule le lait et le miel. Où un Samuel Flatto-Sharon pouvait s’acheter un siège à la Knesset avec le butin de ses malversations commises en France. Où le cerveau de la cavalerie financière du Sentier se prélassait en toute impunité sur le bord de la piscine de sa villa de Cesarée.

Comme le précise le journaliste, ce temps est révolu. Aujourd’hui, les polices des deux pays coopèrent la main dans la main.

Les Israéliens d’origine française qui pensaient que la « Loi du retour » valait brevet d’immunité en sont pour leurs frais d’avocats. Israël n’hésite plus à extrader vers la France les binationaux le temps qu’ils aillent s’expliquer avec la justice hexagonale et se mettre en conformité avec les lois de la république, même si cela doit se solder par une mise en parenthèse de leur projet d’Alyah et par un séjour derrière les barreaux. 

 

Alors qu’est ce qui ne va pas dans ce reportage?

Des scories, des petites phrases, des considérations – ou plutôt des insinuations – infondées et qui gâchent le reste.

Nous en avons relevé au moins trois qui traduisent la permanence de certains a priori qui, dès qu’il s’agit d’Israël et des Juifs, viennent souvent parasiter le journalisme de qualité.

Les escrocs franco-israéliens bénéficient-ils d’une « solidarité communautaire » ?

Il y a tout d’abord ce passage concernant « les escrocs franco-israéliens » :

Fonctionnant sur le principe d’une solidarité communautaire voire familiale, ils ont mis en place des escroqueries juteuses dans les années 2000.

Cette phrase, il faut le préciser, est extraite du dernier rapport du Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisé (Sirasco) de la Police nationale publié à l’été 2019 dont Radio France donne le lien vers le passage concerné.

Lire la suite https://infoequitable.org/escrocs-franco-israeliens-quand-france-inter-evoque-des-solidarites-communautaires/

2 Commentaires

  1. ‘ des solidarités communautaires’ quel scandale d’écrire ça !!! Qui ose prétendre q’une telle chose existe quand on lit tous les témoignages d’amour et de gratitude pour la France ,sur ce site !!! mème le New-York post, le Daily mail ou le Jerusalem post n’aiment pas la france autant q’eux !!!

  2. « Les escrocs franco-israéliens bénéficient-ils d’une « solidarité communautaire » ? cette question posée par la Police nationale releve de l’antisemitisme primaire. C’est une vraie honte qu’un organisme d’état ose prononcer de tels mots, surtout qu’Israël n’hésite plus à extrader vers la France les binationaux le temps qu’ils aillent s’expliquer avec la justice hexagonale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.