Eitan, 6 ans: la lutte des familles pour la garde

Enlèvement présumé de l’enfant rescapé de l’accident de téléphérique: « Je ne l’ai pas enlevé, je l’ai sauvé »

Le grand-père du petit Eitan, seul survivant de l’accident de téléphérique survenu en mai en Italie et depuis au cœur d’une dispute familiale concernant sa garde, a défendu vendredi sa décision de rapatrier l’enfant en Israël.

Les parents d’Eitan Biran, six ans, ainsi que son petit frère et deux arrière-grands-parents, ont péri dans la chute d’un téléphérique le 23 mai à Stresa, une station balnéaire du Piémont sur les rives du lac Majeur.

Depuis sa sortie de l’hôpital de Turin où il a passé plusieurs semaines, sa famille paternelle, résidente en Italie, et sa famille maternelle, résidente en Israël, s’en disputent la garde.

Samedi dernier, l’enfant a été emmené par son grand-père maternel en Israël à bord d’un jet privé lors d’un droit de visite, tandis qu’Eitan a été confié à sa tante paternelle par le tribunal.

« Il est à l’endroit où il est censé être, chez lui, en Israël », a déclaré Shmulik Peleg vendredi lors d’une interview accordée à Channel 12, assurant que l’enfant « est heureux, entouré des siens ».

« Ma vie a changé lorsque nous avons perdu cinq personnes dans une horrible catastrophe », a-t-il confié, « trois générations ont été anéanties en un instant, et c’est quelque chose qui vous laisse un vide dans le cœur. Vous êtes une personne complètement différente après ».

Shmulik Peleg a expliqué ne pas avoir pris un vol régulier au départ de l’Italie afin de voyager avec l’enfant « aussi vite que possible sans l’exposer à d’autres personnes ».

Le parquet italien de Pavie, qui a ouvert dimanche une enquête pour « enlèvement », appelle au retour d’Eitan en Italie conformément à la Convention de La Haye relative aux droits de l’enfant, accusant Shmulik Peleg d’enlèvement aggravé.

Mais M. Peleg affirme avoir tenu des consultations juridiques avant d’emmener son petit-fils, et estime que le jeune garçon « comprendra quand il sera plus grand ».

« Un jour, Eitan grandira et dira grand-père, tu as tout fait pour moi, tu m’as sauvé », a-t-il soutenu, « et ma fille, qui un jour me rencontrera au paradis, sera fière de moi d’avoir sauvé son fils ».

La tante qui a porté plainte contre le grand père pour enlèvement du jeune Eitan s’exprime

La guerre entre les deux familles à propos d’Eitan, 6 ans continue : un proche parent de la tante qui a déposé une plainte pour enlèvement de mineur contre le grand-père a rencontré aujourd’hui (samedi) le garçon en Israël. La famille Peleg a rapporté que Hagai, l’oncle d’Eitan du côté de son père, et sa femme ont rendu visite à Eitan à la maison de Shmulik, le grand-père du garçon qui est accusé d’enlèvement. Il a également été rapporté que les deux sont restés avec Eitan en privé et ont joué avec lui pendant un peu plus d’une heure.

La famille Biran a déclaré par l’intermédiaire de ses avocats, les avocats Shmuel Moran et Avi Chimi, que « nous pensons qu’à l’heure actuelle, la chose appropriée et obligatoire est de préserver la vie privée de chacun et la vie privée absolue d’Eitan. En même temps, malheureusement, nous sommes inquiets pour son état. Bien qu’Eitan semblait en bonne condition physique, il était inquiétant de voir que le petit Eitan montrait des signes clairs d’incitation et de lavage de cerveau, entre autres en récitant des phrases hors contexte et des messages implicites, qui provenaient sans aucun doute d’une incitation. »

Hier, selon des informations parues dans les médias italiens, le consul italien à Tel Aviv a vu Eitan en présence de son grand-père, Shmuel Peleg, le personnel de l’ambassade a affirmé qu’Eitan  » avait l’air en bonne santé « . Des sources israéliennes auraient assisté à cette rencontre qui avait pour but de « vérifier la situation dans laquelle se trouve actuellement l’enfant ».

Aya Biran-Nirko, la tutrice et tante de l’enfant de 6 ans, qui a prit l’enfant chez elle en Italie, devrait arriver en Israël dans les prochains jours. Cette semaine, un représentant en son nom a déposé une plainte devant le tribunal de la famille à Tel Aviv pour enlèvement d’un mineur en vertu de la Convention de La Haye. Parallèlement au procès, une demande a également été soumise pour transférer Eitan sous sa garde à son arrivée en Israël.

Depuis la diffusion de l’interview, les deux premières conversations ont eu lieu entre Eitan et sa tante Aya. Pendant des mois entre les deux côtés de la famille, il y a eu une lutte pour l’adoption de l’enfant. Du côté de sa mère, les grands-parents ainsi que sa sœur Gali Peleg, et de l’autre coté, la tante Aya, la sœur du père d’Eitan.

Ethan a été grièvement blessé dans l’accident mortel de téléphérique qui s’est produit en mai dans le nord de l’Italie et a coûté la vie à 14 personnes. Il était le seul survivant de l’accident des membres de sa famille tués – ses parents, Amit et Tal Biran, un couple israélien qui a étudié et travaillé en Italie, son frère Tom âgé de deux ans et les grands-parents de la mère qui sont venus les rendre visite. Eitan, qui a été hospitalisé dans un hôpital local, a repris connaissance quelques jours après l’accident.

par Jforum avec infos-israel.news et i24NEWS

Handout / Vigili del Fuoco / AFP Une photo extraite d’une vidéo aérienne prise le 23 mai 2021 et distribuée le 24 mai 2021 par les pompiers italiens « Vigili del Fuoco » montre le téléphérique écrasé dans la région du Piémont

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.