Du rififi à la tête de Bleu-Blanc

0
167

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Nouvelle crise au sommet de Bleu-Blanc

 

Il y a quelques jours encore, Moshé Yaalon assurait que la liste Bleu-Blanc se présenterait « unie et solidaire » aux élections du 17 septembre.

Il voulait mettre fin à une première crise conséquente à des propos qu’il avait tenus en privé, dénonçant l’accord de rotation conclu entre Benny Gantz et Yaïr Lapid, qui selon l’ancien ministre de la Défense constituerait un handicap électoral.

Mais à peine un feu éteint qu’un autre s’allume.

Le journaliste Amit Segal de la chaîne ‘Hadashot 12 a diffusé dimanche soir un enregistrement de Moshé Yaalon qui plonge une nouvelle fois le parti dans l’embarras.

Cette fois-ci, l’ancien ministre ne dénonce pas seulement l’accord de rotation entre Gantz et Lapid mais critique carrément l’alliance politique conclue entre Benny Gantz et Yaïr Lapid, qu’il qualifie de « décision désastreuse ».

Pour tenter de minimiser la portée de ses propos, Moshé Yaalon rajoute dans la foulée « que ce n’est pas une raison de démanteler la liste conduite par Benny Gantz ».

Affaire à suivre…

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.