The Saudi Arabia flag flies over its consulate during an event nearby by protesters marking the two-year anniversary of the death of Saudi journalist Jamal Khashoggi, in Istanbul, Friday, Oct. 2, 2020. Journalists and human rights activists called for justice for Saudi journalist Jamal Khashoggi on the second anniversary of The Washington Post columnist’s brutal killing inside his country’s consulate in Istanbul. Dozens of activists gathered Friday at a memorial erected in Khashoggi’s honor near the Saudi Consulate building in the Turkish city. (AP Photo/Emrah Gurel)/XLP111/20276544616182//2010021710

Arabie Saoudite. Un garde du consulat de France attaqué au couteau, un suspect arrêté

Un garde du consulat de France à Djeddah (Arabie Saoudite) a été blessé par un assaillant qui a été interpellé, annonce la télévision saoudienne.

Un Saoudien a été arrêté à Djeddah (Arabie saoudite), après avoir attaqué un garde du consulat de France (illustration).
Un Saoudien a été arrêté à Djeddah (Arabie saoudite), après avoir attaqué un garde du consulat de France (illustration). | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Un Saoudien a été arrêté à Djeddah (Arabie saoudite), après avoir attaqué un garde du consulat de France à l’aide d’un « outil tranchant », rapporte la télévision publique saoudienne, ce jeudi 29 octobre.

L’ambassade appelle les Français à la vigilance

Le garde du consulat a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger selon l’ambassade de France.

 

« L’assaillant a immédiatement été arrêté par les forces de sécurité saoudiennes après l’attaque. Le vigile a été emmené à l’hôpital et ses jours ne sont pas en danger. Nous appelons nos compatriotes en Arabie saoudite à faire preuve d’une vigilance maximale », a écrit l’ambassade française dans un communiqué.

Deux autres attaques à Nice et Avignon

Cette attaque en Arabie Saoudite intervient peu après l’attaque au couteau survenue aux abords d’une église, à Nice, qui a fait trois morts.

Elle intervient après une série de manifestations hostiles à la France et au président Emmanuel Macron, dans plusieurs pays musulmans, après ses déclarations sur les caricatures, lors de l’hommage national au professeur Samuel Paty, assassiné par un terroriste islamiste.

Le gouvernement saoudien avait condamné mardi 27 octobre la diffusion en France de dessins caricaturant le prophète Mahomet tout en réaffirmant son refus de voir l’islam associé au terrorisme.

ouest-france.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.