Diego Schwartzman: comment sa famille est arrivée en Argentine

0
454

Diego Schwartzman se confie sur l’histoire de sa famille durant la Shoah

 

La star juive argentine du tennis Diego Schwartzman participe actuellement à l’Open d’Australie. Après avoir battu le Serbe Dušan Lajović en deux sets vendredi, il a atteint la huitième de finale pour la deuxième fois de sa carrière. Il s’incline en 3 sets devant Novak Djokovic.

Au milieu de l’action, le site Web de l’ATP Tour a publié un essai de son (comme dit à l’écrivain Andrew Eichenholz), qui commence par parler de la façon dont sa taille – il mesure 1,70 m,, mais beaucoup pensent qu’il est plus petit que cela – cela ne le définit pas comme un athlète.

«Quand je marche sur un court de tennis, je ne pense pas à ma taille ni à la taille de mon adversaire. Je sais qu’il y a une différence, mais alors quoi? Peut-être que si j’avais 10 ou 15 centimètres de plus, j’aurais un meilleur service ou je pourrais frapper avec plus de puissance. Mais ma taille ne changera pas », écrit-il.

Mais Schwartzman commence bientôt à parler de sa famille. Il écrit d’abord sur le courage  de ses parents, qui ne pouvaient pas vraiment se permettre de jouer au tennis – sa mère vendait des bracelets entre ses matchs pour aider à financer leurs voyages.

Enfant, il considérait cela comme un jeu, mais maintenant il reconnaît à quel point il était difficile pour ses parents de le soutenir.

“Quoi qu’il arrive dans ma carrière ne se compare pas à ce que mes parents ont enduré”, écrit Schwartzman.

Et, “tout cela est rien par rapport à ce que mes ancêtres ont vécu.”

Son arrière-grand-père maternel, originaire de Pologne, a été embarqué dans un train pour un camp de concentration pendant la Shoah. La voiture du train dans lequel il se trouvait s ‘est détaché du convoi. Il a couru pour sauver sa vie et s’est échappé sans être pris.

«Mon arrière-grand-père a amené sa famille par bateau en Argentine. À leur arrivée, ils parlaient le yiddish et pas l’espagnol. La famille de mon père était originaire de Russie et ils sont également allés en Argentine par bateau. Il n’a pas été facile pour eux tous de changer complètement leur vie après la guerre, mais ils l’ont fait », a poursuivi Schwartzman.

“Donc, par rapport à mon ancêtre qui s’est échappé d’un train en route vers un camp de concentration pour vivre ensuite  dans de minuscules chambres d’hôtel et vendre des bracelets, je me considère tellement  chanceux.”

Maintenant, Schwarzman, surnommé «El Peque» (shorty), est l’un des Juifs argentins les plus en vue.

«Je suis juif et en Argentine, la communauté juive est dynamique , et tous les gens là-bas me connaissent», a-t-il déclaré en 2017 .

JTA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.