Des avions de chasse de Tsahal repassent à l’attaque

Vaste vague d’attaques de Tsahal à Gaza: Tsahal frappe des cibles du Hamas, ripostant à la menace des ballons incendiaires.

Des avions de chasse de l’armée de l’air de Tsahal viennent de bombarder des complexes militaires du Hamas et un lance-roquettes à Gaza-ville et à Khan Yunis en réponse à la poursuite du terrorisme incendiaire par ballons. Le chef d’état-major discute d’une évaluation de la situation et suppose que des préparatifs sont également en cours pour reprendre les hostilités. Le Hamas a répondu : « Nous pouvons laisser Israël dans son échec et établir l’équation ».

Au cours de la vaste vague d’attaques, les avions ont largué de nombreuses tonnes  de bombes sur des bâtiments et une fosse de lancement de roquettes. L’objectif d’Israël dans ces attaques est d’envoyer un message clair au Hamas qu’il est prêt à poursuivre l’action militaire si nécessaire.

L’attaque a été menée en réponse au gonflage continu de ballons incendiaires en territoire israélien. «L’armée israélienne continuera à détruire les capacités militaires et l’infrastructure de l’organisation terroriste et considère le Hamas comme responsable de ce qui se passe dans la bande de Gaza.

Une alerte aux roquettes sonne dans la région de Kfar Aza, en bordure de Gaza. Pour la première fois depuis l’opération Gardien des murailles, une alerte a  été déclenchée dans Kfar Aza. Tsahal confirme qu’un lancement de roquette a été lancé depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien.

Selon le journaliste, Or Heller, pour la radio 103fm, «Israël ouvrira la prochaine bataille dans la bande de Gaza avec des attaques soudaines et sans prévenir».  Le Front populaire a revendiqué les 2 roquettes sur Kfar Aza. Tsahal est en état d’alerte élevé.

Le comble du comble: le Hamas accuse Israël d’avoir violé le cessez-le-feu.

JForum ‒ ynet news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.