Covid-19/ Israël: les espaces les plus exposés

0
634

Exposition au virus: les lieux à risques en Israël

Exposition au virus ? La segmentation des sources d’infection chez environ 50% des patients en Israël montre où le risque est le plus grand.

Selon le centre national d’information: « La propagation de l’épidémie est fortement influencée par le comportement de la population, l’identification des tendances aidera à formuler des directives pour la réduire ».

Zone à risque. Selon les données fournies par la cellule consacrée à la lutte contre le Coronavirus au sein du ministère israélien de la Santé, il est désormais possible de dresser un tableau des zones les plus contagieuses.

En clair, les spécialistes ont recueilli auprès des malades, leurs itinéraires et les endroits précis où ils ont contracté le virus.

Alors quels sont les endroits qu’il vaudrait mieux éviter en ces temps d’épidémie ?

Il s’avère que le plus grand nombre de personnes infectées l’ont été dans les synagogues et les Yeshivot (29%).

Viennent ensuite les supermarchés et les restaurants (26%). Parmi les grands foyers infectieux, les hôtels occupent la 3e place avec 15% des personnes infectées.

Connaître les principaux points d’infection

Le centre d’information explique que connaître les principaux points d’infection peut aider à prendre des mesures éclairées pour lutter contre Corona.

« La propagation de l’épidémie est fortement influencée par le comportement de la population », précise-t-on.

« En croisant le comportement de la population avec les voies et les lieux où les patients ont été infectés, nous parvenons à identifier les tendances. Elles permettront de formuler des directives pour réduire la propagation du virus. »

Sur la liste dressée par le ministère de la Santé, on trouve également les commerces avec 7% de personnes infectées et les réunions de travail ainsi que les dispensaires (Koupot holim) avec 5%. Puis, avec 3% de personnes infectées, les écoles (qui ont rapidement été fermées), les maisons de retraite et les crèches.

Par conséquent, le centre d’information affirme que « les enquêtes épidémiologiques doivent être poursuivies. Il nous faut construire une image précise qui permettra une prise de décision éclairée afin de réduire la propagation du virus ».

Il convient de noter que l’analyse publiée est basée sur des informations à jour au 22 mars. Elle ne reflète probablement pas les patients infectés après des directives plus strictes. « Les informations peuvent changer en fonction de la conjoncture », ont déclaré les auteurs du rapport.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.