Corona : quand des menteurs accusent des menteurs…de mensonges!

La crise mondiale du Corona a des corollaires parfois inédits : deux pays fortement alliés que sont l’Iran et la Chine, qui ont érigé le mensonge et la dissimulation en art bien consommé ont entamé entre eux une « guerre des mots » qui ne manque pas de piquant, le premier accusant le second de « mentir sur le nombre des victimes » !!!

Le porte-parole du ministère iranien de la Santé Kianoush Jahanpour a transmis un message à l’ambassadeur de Chine à Téhéran accusant la Chine de mentir sur le nombre réel des victimes, qualifiant les chiffres officiels chinois de « sinistre plaisanterie ».

Il a enfoncé le clou en déclarant qu’il fallait réfléchir à deux fois lorsque la Chine affirme avoir pris le contrôle sur la maladie en deux mois.

Piqué au vif, l’ambassadeur de Chine a répondu : « Le porte-parole du ministère de la Santé ferait mieux de lire avec minutie les chiffres publiés par la Chine avant de tirer des conclusions hâtives ».

Le fonctionnaire iranien n’en n’est pas resté là et a indiqué que son pays faisait davantage confiance en ses propres spécialistes en médecine…

D’autres officiels iraniens ont également mis en doute la véracité des données officielles publiées par la Chine, l’un d’eux affirmant même que le virus ne se serait pas uniquement propagé depuis la ville de Wuhan.

Le porte-parole du ministère iranien de la Santé a toutefois été rappelé à l’ordre par ses supérieurs car ses propos font désordre dans les relations entre les deux pays, la Chine étant le plus grand partenaire économique de l’Iran et une véritable « bouée de sauvetage » pour le régime ! Kianoush Jahanpour a été obligé de rectifier le tir et a publié un tweet exprimant « la gratitude des Iraniens pour le soutien des gouvernements et des nations particulièrement impliqués dans cette épidémie mondiale ».

Ces attaques iraniennes envers la Chine sont également singulières lorsque l’on sait que le régime des mollahs dissimule depuis le début le nombre impressionnant de victimes – parmi le plus élevé du monde – après avoir beaucoup tardé à réagir face à la maladie. Pour faire diversion sur son incurie, le pouvoir iranien met en cause les sanctions américaines et les plus hautes autorités n’hésitent pas à accuser « les Etats-Unis, les Juifs et les Sionistes » d’avoir provoqué cette pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.