Des images du défilé militaire en Corée du Nord ce samedi.  AFP

Corée du Nord: Des larmes et un missile géant, les messages très politiques de Kim Jong-un

MESSAGE Kim Jong-un a multiplié les messages lors d’une apparition publique à l’occasion du 75e anniversaire de la création du Parti des travailleurs

Lucie Bras   — 
  • En pleine épidémie de coronavirus, la Corée du Nord a tenu ce week-end l’une de ces parades géantes dont elle a le secret, à l’occasion du 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs.
  • Alors que le pays présentait un missile géant, signe d’avertissement au monde entier, le leader Kim Jong-un a versé des larmes pendant un discours à son peuple.
  • A quelques jours d’une élection déterminante aux Etats-Unis, le message de Kim Jong-un apparaît éminemment politique.

Photo officielle de l'agence étatique KCNA, où l'on voit Kim Jong Un lors d'une parade militaire géante à Pyongyang, le 10 octobre 2020.

Photo officielle de l’agence étatique KCNA, où l’on voit Kim Jong Un lors d’une parade militaire géante à Pyongyang, le 10 octobre 2020. — KCNA VIA KNS / AFP

Un dictateur en larmes, on ne voit pas ça tous les jours. Samedi, à l’occasion d’un défilé militaire célébrant le 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs en Corée du NordKim Jong-un a essuyé quelques larmes à l’occasion d’un discours destiné à son peuple, « qui traverse des souffrances amères ».

« Il a pleuré au moment où il a parlé des difficultés économiques du pays, reconnu des erreurs dans certaines décisions, et salué le rôle de l’armée dans la gestion de la pandémie et des catastrophes naturelles », confirme Antoine Bondaz, directeur du programme «Corée» à la Fondation pour la recherche stratégique et enseignant à Sciences Po. Une référence au typhon dévastateur qui a détruit début septembre plus de 2.000 habitations dans le pays, 59 ponts et plus de 3.000 mètres de voie ferrée, impactant aussi les récoltes.

Un peuple en souffrance

En plus des sanctions internationales qui pèsent lourd sur le peuple nord-coréen, l’épidémie de Covid-19 vient également perturber la vie économique du pays, qui se retrouve en difficulté. « Avec la crise sanitaire, la Corée du Nord a bloqué hermétiquement ses frontières et s’est encore plus isolée du reste du monde et surtout de la Chine, son premier partenaire commercial », détaille Juliette Morillot, autrice du livre Le Monde selon Kim Jong-un (éd. Robert Laffont).

Mais ces larmes sont loin d’être une marque de faiblesse du dictateur, selon les spécialistes. « C’est une façon pour Kim de montrer qu’il est proche du peuple, de jouer sur la proximité qui le fait ressembler à son grand-père Kim Il-sung », commente Juliette Morillot. « Par ce biais, il renforce son autorité. Il veut faire ressentir au peuple le sentiment d’être une communauté. Ça ne veut pas dire qu’il est hypocrite : il veut lui montrer qu’il est humble et au service du peuple », ajoute-t-elle.

Hwasong-16, monstre d’acier

Pour la communauté internationale en revanche, Kim Jong-un a eu un tout autre message, que l’on pouvait difficilement rater. Un missile de 24 mètres de long et de 2,5 mètres de diamètre a défilé en pleine nuit à Pyongyang, une taille qui lui permet de transporter jusqu’à 100 tonnes de carburant. Son nom : Hwasong-16. Les experts, unanimes, ont souligné qu’il s’agit du plus gros missile mobile à combustion liquide au monde, très probablement conçu pour transporter un missile de plusieurs têtes (MIRV).

 

Une manière de montrer son ambition en termes de défense nucléaire, même si le missile n’est pas encore opérationnel. « Qu’on le veuille ou non, la Corée du Nord est une puissance nucléaire et est probablement la troisième puissance nucléaire capable de frapper les villes américaines, troisième après la Russie et la Chine », a déclaré à l’AFP Andrei Lankov, du Korea Risk Group.

Lire la suite https://www.20minutes.fr/monde/2883235-20201012-coree-nord-larmes-missile-geant-messages-tres-politiques-kim-jong

Corée du Nord : un missile balistique intercontinental géant dévoilé lors d’un défilé

Pyongyang a organisé samedi un défilé militaire géant, exposant ses dernières technologies de défense à l’occasion du 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs.

 

   Le 10 octobre 2020 à 15h10, modifié le 10 octobre 2020 à 15h30

La Corée du Nord a organisé samedi un défilé militaire géant, à l’occasion du 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs. Pyongyang y a étalé avec ostentation ses dernières technologies de défense.

Un missile balistique intercontinental (ICBM) géant a ainsi été dévoilé lors de ce défilé diffusé par la télévision nord-coréenne.

Chacun des missiles était tracté sur un véhicule à 11 essieux et Ankit Panda, de la Federation of American Scientists, une ONG scrutant les risques liés au nucléaire, a estimé dans un tweet qu’il s’agissait du « plus gros missile mobile à combustion liquide jamais vu à ce jour ».

La télévision d’Etat KCTV a montré des escadrons de soldats armés et des engins militaires alignés dans les rues de Pyongyang. Les véhicules ont défilé dans une longue progression jusqu’au clou du spectacle, les missiles.

Ce défilé intervient dans un contexte intérieur très lourd du fait de l’impact de la pandémie et d’une série de typhons qui ont durement touché ce pays en proie à des sanctions drastiques.

« Pas une seule personne atteinte » du coronavirus

« Nous continuerons à renforcer notre armée, à des fins d’autodéfense et de dissuasion », a déclaré le leader nord-coréen dans un discours retransmis en différé par la télévision d’Etat.

Kim Jong Un a assuré qu’il n’y avait « pas une seule personne » atteinte de coronavirus dans son pays alors que la pandémie a touché le monde entier. Il a souhaité « une bonne santé à tous les gens à travers le monde qui combattent les maux » du Covid-19

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.