Bretagne: Le couple Le Quéré fait partie des 19 Justes reconnus

2
113

Côtes-d’Armor. La commune de Trémel honore ses Justes

En 2017, Guillaume-Louis et Marie-Yvonne Le Quéré de Trémel (Côtes-d’Armor) étaient reconnus Justes parmi les Nations, pour avoir sauvé des Juifs de la barbarie nazie, durant la Seconde Guerre mondiale.

Durant près d’un an, d’octobre 1943 à août 1944, ils parviennent à cacher plusieurs membres de la famille Lévy, ainsi que l’écrit le père, Robert Lévy, dans le livre des visiteurs de la mission évangélique de Trémel le 2 octobre 1944.

« Nous n’oublierons pas monsieur et madame Le Quéré, lesquels sont devenus pour nous les plus grands amis de notre existence. Par leurs douces paroles encourageantes, nous avons pu tenir toute une année. »

Faux grenier

Esther, la sœur de Robert, a 22 ans lorsque la Gestapo frappe à la porte des Lévy, à Morlaix en octobre 1943. Elle meurt gazée à son arrivée à Auchwitz.

Sa famille, (son frère, son épouse et leur fils), prend la fuite, d’abord à Plourin puis à Trémel, où elle arrive à la mission évangélique.

En mai 1944, trois autres membres de la famille rejoignent les Lévy, jusqu’à la Libération. Ils sont logés dans une pièce vétuste. Et en cas de danger, Guillaume-Louis Le Quéré les cache dans un faux grenier d’une dépendance du temple, entre le plafond et la toiture.

19 Justes en Bretagne

Les époux Le Quéré (tous deux avec un chapeau) et leurs enfants : Eulalie, la fille cadette de Guillaume et Marie et son mari Guillaume-Patrice, Hèlène leur fille aînée et au milieu, Rachel, la benjamine. | COMITÉ YAD VASHEM

 

 

Le témoignage de Robert Lévy, retrouvé en 2006, a eu un écho particulier chez la petite-fille des Le Quéré, Marie-Emilie Charlot. L’Hyper Cacher de Vincennes vient d’être attaqué en janvier 2015. Elle demande alors au Yad Vashem, institut commémoratif des martys et héros de la Shoah que la médaille des Justes parmi les Nations soit attribuée à titre posthume à ses grands-parents.

« Une enquête approfondie a été réalisée. Et grâce au témoignage écrit de Robert Lévy, daté de l’époque, il y avait là une preuve incontestable de ce que les époux Le Quéré ont fait pour cette famille », indique Catherine Korenbaum, déléguée régionale de Yad Vashem.

Une route des Justes ?

Ce samedi, c’est leur commune de Trémel qui les a honorés. « C’est une idée du conseil municipal, indique Thérèse Bourhis, la maire. Nous avons voulu signaler ce qui s’est passé au lieu-dit Uzel, où était située la mission évangélique, avec une plaque et un panneau explicatif ».

Le couple Le Quéré fait partie des 19 Justes reconnus en Bretagne. « C’est peu par rapport à d’autres régions, mais cela s’explique assez simplement : il y a eu moins de juifs à s’y réfugier, car c’était difficile de fuir, sauf en bateau. Mais sans doute qu’on ne les connaît pas tous », estime Catherine Korenbaum.

Le comité Yad Vashem France est actuellement en train de travailler sur une route des Justes.

Grâce à l’acte plein d’humanité de Guillaume-Louis et Marie-Yvonne Le Quéré, Trémel pourrait faire partie de cet itinéraire.

2 COMMENTS

  1. En général ceux qui criaient le plus fort , qui rasaient des femmes ou qui pendaient de pauvres gamins pour masquer leurs crimes ont vécu des jours heureux comme des lâches et de la pourriture qu’ils étaient .

    Combien de Juifs ont ils dénoncé ? combien de Juifs ont t ils dépouillé ?

    C’est pour cette raison quand je vois ces gens simples anonymes qui ont risqué leur vie ” gratuitement ” uniquement parcequ’ils étaient des êtres humains , sincérement je les admire et ils me touchent , ils sont un exemple pour toutes les générations futures .

    Pour toutes ces raisons ils pourront mourir tranquilles , ils méritent le paradis .

  2. Ces ” Justes anonymes valent tous les z’héros réunis de la derniére heure .

    En 44 combien ont basculé de l’extrême droite à la résistance en essayant de se faire remarquer par le plus de monde possible tout en ” jonglant ” avec leur fidélité à Pétain .
    Naturellement ces ” résistants ” n’eurent aucun mal à se faire délivrer des certificats de ” bonne conduite ” avec à l’appuie des faits d’armes bidons .

    Oui ces ” Justes ” , eux sont de vrais Héros et nous en les, remercions du fond du coeur .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.