Bné Berak: Yehouda Meshi-Zahav lance un signal d’alarme

Le fondateur et président de l’organisation Zaka lance un cri d’alarme face à l’indiscipline désinvolte et irresponsable des certains franges extrêmes du monde orthodoxe.

Il a rappelé que l’immense majorité de cette population se range maintenant derrière les consignes du ministère de la Santé, mais que ces groupuscules mettent en danger leur entourage et profanent le Nom divin (‘Hilloul Hachem).

A la suite des images diffusées samedi soir de la foule qui s’est rendue à l’enterrement du rav Tsvi Schinker z.l. à Bné Berak, Yehouda Meshi Zahav, lui-même orthodoxe, a écrit: « J’ai eu honte pour moi-même, j’ai eu honte pour cette population et j’ai eu honte pour la profanation du Nom divin que cela entraîne ».

En effet, les reportages diffusés dans les médias laissent à pense que la population  orthodoxe dans sa globalité ne respecte pas les directives.

Il a rappelé qu’il ne s’agit pas de gens qui ne savent pas lire ou ne seraient pas au courant des consignes, et qui savent très bien ce que signifie le commandement « Vous prendrez soin de vos vies ».

Yehouda Meshi Zahav avertit que si les autorités ne prennent pas les mesures fortes qui s’imposent, il n’y aura bientôt plus de maison à Bné Berak épargnée par le virus.

Il se demande pourquoi la police n’a pas réussi à disperser ce cortège d’enterrement samedi soir et affirme que la propagation du virus dans la population orthodoxe est une véritable « bombe à retardement » à cause de ces groupes marginaux extrémistes.

כך זה נראה בהלוויה
Des centaines de personnes en deuil défient les mesures contre les coronavirus
à Bnei Brak

 

A la question d’une paralysie totale de la ville de Bné Berak qui est évoquée, il a répondu qu’en cas de nécessité absolue il faudrait s’y résigner.

Il a reconnu que l’attitude irresponsable et presque criminelle du groupe « Peleg Yerouhsalmi » entrait aussi dans le cadre de son opposition au sionisme par un refus d’obéissance aux autorités de l’Etat.

Il a estimé que ces personnes font preuve d’un désintérêt coupable de la santé de leur prochain, contrevenant ainsi à des commandants élémentaires de la Torah.

Le rav Kanievsky lance un appel

Le rav Haïm Kanievsky, l’un des principaux leaders de l’orthodoxie lituanienne a lancé un appel au respect des consignes du ministère de la Santé.

Contrairement à sa prise de position du début, il a appelé à la fermeture des synagogues et à ne plus prier en miniyan.

Allant très loin, il a qualifié tout récalcitrant de « rodef » (personne qui met son prochain en danger de mort) et a même autorisé la délation des personnes qui contreviennent aux consignes. Il s’agit d’un changement salutaire à 180° de la position du rav Kanievsky.

Photo Yaakov Naumi / Flash 90

lire aussi: www.i24news.tv/fr/actu/israel/1585503658-israel-coronavirus-la-moitie-des-personnes-hospitalisees-seraient-des-ultra-orthodoxes-medias

Bnei Brak

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.