Ayelet Shaked prend la direction de la Nouvelle Droite

2
210
FILE - In this Sunday, May 17, 2015 file photo, Israel's newly-appointed Justice Minister, Ayelet Shaked, 39, attends a ceremony welcoming her at the Justice Ministry, in Jerusalem. Israeli Cabinet ministers have given preliminary approval to a bill that would impose restrictions on nonprofit groups that receive foreign funding, drawing accusations that it is meant to crack down on government critics. The bill, proposed by Shaked, would affect organizations that receive more than half their funding from a foreign government (AP Photo/Gali Tibbon, Pool)
AP Photo/Gali Tibbon, Pool L’ex-ministre de la Justice, Ayelet Shaked

Fin du suspense: annonce officielle d’Ayelet Shaked

Ayelet Shaked prend la tête de la Nouvelle droite et vise la présidence d’une liste commune

i24NEWS

Rafi Peretz, opposé à céder la première place d’une alliance à Shaked, a été convoqué par Netanyahou.

Ayelet Shaked se prononcera dimanche soir lors d’une conférence de presse sur son avenir politique, ont annoncé des proches de l’ancienne ministre de la Justice.

Mme Shaked devrait révéler qu’elle occupera la première place du parti la Nouvelle droite créé en décembre dernier en collaboration avec Naftali Bennett, et qu’elle tentera de réunir sous sa direction la majorité, sinon toutes, des formations parlementaires à la droite du Likoud.

L’ex ministre devrait appeler le Foyer juif dirigé par le ministre de l’Education Rafi Peretz et l’Union nationale sous la présidence du ministre des Transports Betzalel Smotrich à se joindre à elle, mais aussi le parti d’extrême droite la Force juive et Zehout de Moshe Feiglin.

Cependant, jusqu’à présent, seul M. Peretz a refusé de céder la direction d’une telle alliance à une femme non religieuse. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou l’a convoqué dimanche pour un entretien.

Anciens membres du Likoud, le parti de M. Netanyahou, Naftali Bennett et Ayelet Shaked ont été les grands perdants à droite des élections du 9 avril, échouant à passer le seuil d’éligibilité leur permettant d’entrer au Parlement.

Samedi soir, à l’issue d’une réunion entre les deux ex-ministres, aucune décision n’avait été prise. Dimanche, la poursuite de leur collaboration a été annoncée, et Naftali Bennett, cofondateur de la Nouvelle droite, sera numéro 2 sur cette liste.

2 COMMENTS

  1. Mon rêve se réalise !!! je peux toujours rêver … n’étant pas concernée par le vote … ! Mais je crois que cette Dame serait capable de réconcilier les partis religieux et non ( sauf peut-être les orthodoxes qui voient en la femme , la mère au foyer !!! Et LIEBERMAN n’aurait plus son rôle de faiseur de Roi !!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.