Avi Gabbaï quitte la vie politique

0
163
Zionist Union party co-chairman Avi Gabai at a faction meeting at the Knesset, the Israeli parliament on July 9, 2018. Photo by Hadas Parush/Flash90 *** Local Caption *** ???? ????? ???? ???? ??? ????? ?????? ??? ???? ??????

Après avoir annoncé mardi qu’il ne se représentera pas à sa propre succession lors des prochaines primaires du Parti travailliste, Avi Gabbaï a annoncé mercredi soir qu’il ne se présentera pas non plus à la députation pour la 22e Knesset. Il se retire donc de la vie politique.

Sur sa page Facebook il explique que la décision de ne pas se présenter aux primaires pour la présidence du parti avait été prise depuis un certain temps, mais qu’il hésitait encore quant à son maintien dans la vie politique et s’est concerté avec beaucoup d’amis.

Il a tenté de justifier son échec patent depuis qu’il avait pris la tête du Parti travailliste en expliquant qu’il a eu affaire à quatre anciens présidents du parti sous sa direction, ce qui devait inévitablement créer des problèmes et de tensions interpersonnelles. « Dans le monde des affaires, lorsqu’un Pdg quitte son poste il ne reste pas dans l’organigramme en position de subordonné sous celui qu’il commandait avant », a-t-il écrit.

Très amer, il a rajouté qu’il n’avait pas réussi à changer « la culture des rivalités personnelles et de la méfiance mutuelle qui règne au Parti travailliste, qui éloigne les électeurs et empêche toute victoire ».

Sur Galei Tsahal mercredi matin, Hagaï Merom, un ancien responsable du Parti travailliste a au contraire accusé Avi Gabbaï d’avoir complètement détruit le parti.

Annonce politique d’Avi Gabbaï. Le président du Parti travailliste a officiellement annoncé mardi matin qu’il ne se représentera pas aux prochaines primaires pour la présidence du parti.

Il a commencé par endosser sa responsabilité dans l’échec électoral du parti: « Il y a aussi eu des erreurs commises sur lesquelles je prends l’entière responsabilité. Mais ces erreurs ont été commises dans le cadre d’une foi entière dans la voie suivie et dans l’objectif de la victoire… ».

Sur sa page Facebook il a expliqué:

« La direction était claire dès le soir des résultats des élections, mais les grandes décisions ne se prennent pas dans le feu de l’action et dans l’effervescence des sentiments. C’est la raison pour laquelle j’ai attendu le moment opportun pour prendre ma décision. Je vais cependant continuer à lutter pour mes valeurs, pour notre démocratie, pour l’avenir de nos jeunes et pour nos institutions étatiques ».

Avi Gabbaï a conclu en se disant convaincu que les idées que le Parti travailliste et lui-même défendent finiront par convaincre les citoyens.

Concernant l’identité du prochain chef du parti, il n’a pas encore indiqué sa préférence ne serait-ce par allusion.

Photo Hadas Parush / Flash 90

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.