Les talibans affirment contrôler 85% du territoire afghan

Les talibans mènent depuis plusieurs semaines une offensive contre les forces de Kaboul alors que les Américains achèvent leur retrait du pays.

Les talibans ont affirmé ce vendredi qu’ils contrôlaient 85% du territoire de l’Afghanistan, au moment où ils mènent une offensive contre les forces de Kaboul, sans que cette affirmation ne puisse être confirmée de source indépendante.

Quelque « 85% du territoire de l’Afghanistan est passé sous le contrôle » du mouvement taliban, a déclaré durant une conférence de presse à Moscou un représentant taliban, Shahabuddin Delawar, ajoutant qu’environ 250 des 398 districts du pays étaient désormais sous le contrôle des insurgés.

« Toutes les administrations et les hôpitaux continuent de fonctionner sur ce territoire. Nous nous sommes assurés qu’ils seraient en mesure de poursuivre leur travail », a-t-il ajouté, selon des propos traduits en russe. Il a appelé « toutes les organisations internationales à ne pas interrompre leur mission ».

Une offensive menée contre les forces de Kaboul

Il a assuré que le retrait en cours des forces américaines était le résultat du combat des talibans. « Nous avons mené notre lutte, nous avons fait passer la population de notre côté », a-t-il soutenu, ajoutant que « les États-Unis avaient été forcés de quitter notre territoire ».

Selon Sohail Shaheen, un autre représentant taliban présent à cette conférence de presse, rien n’empêche les insurgés de prendre les centres administratifs restant sous le contrôle de Kaboul. « Le fait que nous n’attaquerons pas les centres administratifs des provinces, ce n’était pas un point de négociation et d’accord conclu avec les États-Unis. Ce sont nos problèmes internes », a-t-il assuré.

Les talibans mènent depuis plusieurs semaines une offensive contre les forces de Kaboul alors que les Américains achèvent leur retrait du pays. Ils ont notamment brièvement pris le contrôle cette semaine au terme de violents combats d’une première capitale provinciale, Qala-i-Naw (nord-ouest), mais les forces afghanes ont assuré vendredi l’avoir reconquise.

Deux tiers de la frontière contrôlée ?

Depuis l’accélération du retrait des forces étrangères, les talibans ont capturé des territoires s’étendant de la frontière iranienne ouest à celle avec la Chine (nord-est). Ils ont notamment pris de larges portions des frontières avec les Etats voisins d’Asie centrale.

Les talibans « contrôlent actuellement environ deux tiers de la frontière avec la Tadjikistan », a affirmé vendredi la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

La délégation talibane était à Moscou pour évoquer cette reconquête. Elle a rencontré jeudi l’émissaire du Kremlin pour l’Afghanistan Zamir Kaboulov alors que la Russie, arbitre régional, s’inquiète pour la sécurité des pays d’Asie centrale dans lesquels elle maintient plusieurs bases militaires.

Dans un communiqué, la diplomatie russe a indiqué jeudi soir que « des assurances ont été reçues des talibans quant à la non-violation des frontières des États d’Asie centrale ». Sohail Shaheen a lui indiqué jeudi à l’agence TASS que « nous n’autoriserons personne à utiliser le sol afghan pour attaquer la Russie ou les Etats voisins ».

·

Article original publié sur BFMTV.com

1 COMMENTAIRE

  1. Joe la marionnette ventriloque actionnée par l’ordure Obama continue à divaguer en déclarant que tout se passe normalement dans sa capitulation face aux talibans, et que le retrait qui est plutôt une débandade, se déroule comme prévu.
    La situation actuelle au Moyen Orient est identique à celle qui prévalait lors des deux mandats du calamiteux Obama : retrait de la région avec abandon des alliés traditionnels y compris Israël, et confirmation de l’Iran comme principale puissance régionale.
    Les enturbannés qui ne sont pas tombés de la dernière pluie ont bien compris la situation qui leur est archi-favorable, ne se gênent pas pour bombarder les installations américaines en Irak via leurs grouillots et humilient les Etats-Unis chaque fois qu’ils peuvent le faire.
    Maintenant les choses sont claires : l’Administration de Joe la momie ressuscitée ne fera rien contre l’Iran, elle va continuer à faire croire qu’elle négocie un retour à l’accord de 2015 voulu et imposé par le crapuleux Obama, pour permettre aux mollahs d’arriver à un point de non retour dans leur programme nucléaire.
    Comme si cela ne suffisait pas, Joe la poupée ventriloque qui récite les insanités de son manipulateur, le mafieux Obama, ne cesse de répéter de façon obsessionnelle, qu’il faut d’urgence mettre en place la solution à deux Etats.
    En prime, la réouverture de la représentation des mendiants pleurnicheurs à Jérusalem-Est, et le versement de dizaines de millions de dollars en « aides humanitaires urgentes ».
    Pour bien montrer le camp qu’il a choisi, Joe le grabataire atteint de la maladie d’Alzheimer qui n’a plus ses facultés cognitives, va jusqu’à condamner la démolition de la maison d’un terroriste, sous prétexte qu’il est citoyen américain !!!
    La crapule Obama a démarré son troisième mandat Barak Obiden, pour finaliser tous les désastres qu’il a provoqués au Moyen Orient, en essayant de faire beaucoup de mal à Israël qui doit être jeté sous l’autobus, selon la formule qu’il a initiée…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.