Un cinéaste français d’origine juive a déclenché un tollé médiatique après avoir révélé que l’hôtel Kempinski Bristol à Berlin ne répertorie pas le code de numérotation d’Israël. Les employés ont expliqué que c’était à la «demande» des clients arabes.

Claude Lanzmann, auteur du célèbre documentaire « Shoah« , a exprimé sa colère par écrit au Bristol Hôtel Kempinski à Berlin, dans une lettre ouverte publiée dans le média online allemand FAZ.NET.

Lors de son récent séjour, Lanzmann a essayé de trouver Israël dans la liste des codes de numérotation fournis par l’hôtel. Or ce pays n’est pas été mentionné dans la liste des « états », que l’on peut appeler directement à partir de la chambre.

« Comment est-il possible, qu’en 2016 à Berlin, la capitale de la nouvelle Allemagne, Israël soit éliminé et éradiqué?«  à écrit Lanzmann. Au lieu de cela, l’hôtel Kempinski Bristol offre la possibilité de composer Israël via son propre centre d’appel.

claude-lanzmann-der

Cherchant une explication à cela, le cinéaste a abordé la question à la réception de l’hôtel. La réponse qui lui a été donnée l’a « choqué » ,a  écrit Lanzmann.

Le commis de l’hôtel a déclaré que la mesure émanait d’ « une décision délibérée prise par la direction des Kempinski-Hotels. » La raison motivant cette décision a déclenché encore plus l’indignation du cinéaste.

«La majorité de nos clients sont des Arabes et ils ont exigé qu’Israël soit supprimé, » a l’employé cité par Lanzmann.

L’ambassadeur d’Israël en Allemagne Yakov Hadas-Handelsman définit ces faits comme étant une « grande honte », rapporte la Süddeutsche Zeitung.

«Nous avons été consternés et choqués par l’incident. C’est en soi une grande honte. Le fait que cela ait lieu en Allemagne et dans cette chaîne d’hôtel précisément est encore plus honteux. Cela se passe d’explication. Nous attendons que l’hôtel tire les conclusions qui s’imposent », a déclaré le fonctionnaire.

L’incident a déclenché un tollé en ligne, avec des gens dénonçant ce scandale. Certains dénonçant la décision de l’hôtel Kempinski qui a simplement « cédé » aux exigences des clients arabes.

« Honte à vous, » dénonce un autre poste qui souligne que l’hôtel, situé dans la rue Kurfürstendamm se trouve à proximité d’une synagogue.

L’hôtel lui-même n’a pas tardé à répondre à toutes les accusations, appelant ce qui est arrivé un «oubli» et s’«excusant» auprès de Lanzmann, rapporte Der Spiegel.

Germany News

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.