Amos Shoken, Pdg de Haaretz: “tout a changé après 1967”

1
272

Haaretz: aveu d’échec d’Amos Shoken!

A l’occasion du centenaire de l’apparition du quotidien Haaretz, son Pdg Amos Shoken a accordé une interview au site Aroutz 7. Il a rappelé qu’à ses débuts et selon la volonté de ses initiateurs, Haaretz était un journal ultra-sioniste qui prônait un Etat juif.

Amos Shoken a ensuite réfuté le qualificatif de « quotidien de gauche » en tout cas jusqu’en 1967.

Il a souligné que de 1948 à 1967, Haaretz était situé politiquement dans la « droite sociale », en s’opposant notamment à la Histadrout et à son influence hypertrophiée dans l’économie israélienne.

« Mais », rajoute-t-il, « tout a changé après 1967 où le débat politique s’est focalisé entre droite et gauche concernant l’avenir des implantations de Judée-Samarie ».

Il a expliqué que depuis 1967 la ligne de Haaretz a toujours considéré que ces territoires devaient constituer un gage pour des négociations de paix selon l’axiome « territoires contre paix ».

« Nous avons échoué sur cette question, et nous échouons encore aujourd’hui », a-t-il cependant reconnu.

Se basant sur des données que lui seul doit connaître, Amos Shoken a ensuite affirmé que la ligne de gauche présentée par Haaretz, y compris avec les excès de journalistes comme Guidon Lévy ou Roguel Alper, a renforcé la popularité du quotidien car « elle correspond à ce que la majorité de la population »!!

Concernant justement Guidon Lévy et les autres journalistes extrémistes, le directeur du Haaretz considère « qu’ils ne franchissent pas les lignes rouges » (sic)

Il s’est enfin dit très optimiste quant à la pérennité du quotidien dans les décennies à venir…

Shraga Blum

Photo Flash 90

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.