Covid-19: Le ministère allemand de la Défense a perdu la trace de 6 millions de masques médicaux

 

Puisque la lutte contre l’épidémie de Covid-19 a été comparée à une guerre, alors un bon soutien logistique est essentiel pour avoir une chance de la gagner.

Or, les stocks déficients de matériels médicaux, notamment de masques FFP2, constatés dans certains pays n’incitent guère à l’optimisme. À moins que la situation se rétablissent rapidement.

En France, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, s’y emploie, avec la commande de 250 millions de masques pour équiper le personnel de santé.

En Allemagne, où l’on compte près de 30.000 malades infectés par le coronavirus, le bureau des achats de la Bundeswehr [forces armées allemandes, ndlr], installé à Coblence, a reçu la mission d’approvisionner le ministère de la Santé en masques et autres fournitures médicales, via plusieurs contrats d’une valeur totale de 241 millions d’euros.

Seulement, l’une des ces commandes, portant sur pas moins de 6 millions de masques FFP2, n’arrivera jamais en Allemagne, alors qu’elle y était attendue pour le 20 mars dernier.

En effet, selon l’hebdomadaire Der Spiegel, la cargaison a été « perdue » au Kenya, où elle était en transit.

« Officiellement, ni l’armée ni le ministère de la santé n’ont voulu faire de commentaire. Cependant, les initiés ont parlé d’un ‘incident grave’ et estimé que le fait que l’une des premières livraisons majeures ait complètement échoué est ‘plus que simplement ennuyeux’ », écrit Der Spiegel.

Finalement, une porte-parole du ministère allemand de la Défense a fini par confirmer l’information de l’hebdomadaire. « Nous essayons de savoir ce qu’il s’est passé », a-t-elle dit, selon l’AFP.

Et d’ajouter: « Le gouvernement fédéral n’a pas été affecté par cette perte car les masques n’ayant pas été livrés, ils n’ont pas été payés. Le contrat est annulé ».

L’une des hypothèses faites par les responsables allemands est que le fournisseur de ces masques – qui n’a pas été précisé – a estimé qu’il pouvait en obtenir un meilleur prix auprès d’un autre client.

Ce qui est possible, étant donné que la demande en masques FFP2 ne cesse de croître. Ou, plus classique, la cargaison a été volée par des criminels à l’aéroport de Nairobi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.