“Allahou Akbar”: des adolescents sèment la panique dans un train

0
318

Une dizaine d’individus ont crié dans un train du Val-d’Oise et affirmé qu’ils étaient en possession de ceintures d’explosifs. Ils ont été appréhendés par les forces de l’ordre.

Certains voyageurs, pris de panique, ont quitté la rame. Une dizaine d’adolescents ont semé la terreur samedi 18 mai au soir dans un train de la ligne H à Soisy-sous-Montmorency, rapporte Le Parisien.

Une dizaine d’individus ont parcouru le train en criant « Allahou Akbar », certains d’entre eux affirmant aux voyageurs qu’ils étaient munis de ceintures d’explosifs.

Arrivés en gare du champ de cours d’Enghien, de nombreux voyageurs choisissent de descendre du train, tout comme les adolescents.

Une femme alerte alors les services de police et une équipe de la Bac arrive sur place, précise Le Parisien. Les forces de l’ordre repèrent très vite les individus concernés, qui déambulent alors dans une rue de Soisy-sous-Montmorency et s’apprêtent à monter dans un bus. Ils n’auront pas le temps de fuir puisqu’ils se trouvent plaqués au sol par les policiers puis sont identifiés par le témoin.

Conduits au commissariat, ils ont été placés en garde à vue et libérés, faisant l’objet d’un rappel à la loi. Selon le quotidien francilien, ils sont originaires de plusieurs villes du Val-d’Oise, de Seine-Saint-Denis et des Yvelines et sont âgés de 17 à 19 ans. Le témoin qui a prévenu les forces de l’ordre a porté plainte.

Une histoire similaire a eu lieu en janvier dans le Loiret, à bord d’un train qui reliait Paris à Orléans. Un passager avait hurlé « Allahou Akbar » et fait craindre un attentat au personnel de la SNCF. Le contrôleur avait donc pris la décision d’arrêter le train afin de permettre l’intervention des forces de l’ordre. Si le risque d’attentat avait pu être écarté, l’homme avait été placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme ».

Source ;www.valeursactuelles.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.