Les 9 armes du futur d’Israël : drones tueurs, tank Carmel,… (vidéos)

5
339

 

 

Drones sous-marins, drones-tueurs, tank Camel à vision panoramique, fusil qui ne rate jamais sa cible  : Israël dévoile les armes du futur

L’Administration pour le développement des armes expose de nouveaux armements qu’elle est en train de tester, qui comprennent aussi un tank hybride et toute une flotte de véhicules autonomes. 

 

Le Département du Développement des Armes du Ministère de la Défense a dévoilé, mardi, neuf articles de haute technologie, comprenant deux drones sous-marins et un tank puissant hybride au gaz et à l’électricité, qui doivent entrer en service dans Tsahal dès les années à venir.

Certaines de ces technologies sont déjà parvenues à des stades avancés de développement et ont été présentées à l’armée afin d’être évaluées, alors que d’autres sont encore à la phase de planification et nécessiteront des années de préparation avant d’être prêtes au combat. Aucune des technologies présentées par le Ministère n’a été déclarée opérationnelle par Tsahal.

Elles ont été développées par l’Administration du Développement des Armes, en collaboration avec des entreprises étrangères ou nationales et dans un cas, avec une université publique.

L’Administration du Développement des Armes, connue en hébreu par son acronyme de Mafat, est constituée de milliers d’employés et de centaines de soldats. Elle dirige environ 1.500 projets de défense en même temps.

Le Général de Brigade (res.) Daniel Gold, qui dirige le Département, a déclaré mardi que ses employés et lui “essaient de ne pas nous limiter avec les méthodologies classiques qui sont prévalentes à travers le monde”, et qui sont typiquement des efforts menés verticalement (de haut en bas).

Au lieu de quoi, dit-il, Mafat tente de se connecter avec les soldats sur le terrain, de déterminer ce dont ils ont besoin et travaille ensuite pour leur fabriquer quelque chose qui comblera cet écart.

De plus, le département “tente de prédire à quoi ressemblera le champ de bataille du futur, en terme à la fois de menaces et de réponses technologiques”, déclare Gold.

L’un des articles de technologie les plus significatifs présentés mardi est le véhicule blindé Carmel, qu’on prévoit de pouvoir remplacer l’actuel tank Merkava de Tsahal, en utilisation sur le terrain depuis plus de 40 ans.

En plus de son rôle comme tank de combat principal de l’armée, le Merkava est aussi le fondement du blindé Namer transport de troupes et de plusieurs véhicules de combat du génie. Selon le Ministère, le Carmel est configuré pour effectuer une fonction similaire et il peut être équipé par toute la panoplie allant des canons howitzers (obusiers) à des chasseurs-nettoyeurs de mines. Et à la différence du Merkava, qui requiert un équipage de 4 personnes, le Carmel n’a besoin que de deux tankistes seulement pour le diriger.

Le nouveau tank, qui dispose d’un moteur hybride au gaz et à l’électricité, propulsé par une réserve de batteries, est développé par l’Administration du Développement des Armes et l’administration du Merkava au sein du ministère, aux côtés de différentes entreprises de défense.

Selon le Ministère, le Carmel sera “léger, petit, rapide, meurtrier, durable, facile à conduire et comparativement peu onéreux”.

L’Administration du Développement des Armes a aussi dévoilé deux sous-marins sans pilote, dont l’un est assez gros et l’autre plus petit.

Le submersible le plus vaste, connu sous le nom de Césarion, peut être équipé par une diversité de capteurs et de charges utiles. Il est spécialement conçu pour le recueil de renseignements, selon le Ministère.

 

En supplément du Césarion le plus vaste, le Ministère a aussi dévoilé un petit sous-marin qui n’a pas encore reçu de nom, et qui est actuellement en développement avec l’aide de l’Université Bar-Ilan.

Le petit drone submersible est destiné à des “missions de recherche et de cartographie”, selon le Ministère.

“Cela coûte le tiers de la somme à verser pour des sous-marins similaires dans le monde et il les surpasse dans sa capacité à flotter et circuler dans toutes les directions”, ajoute le Ministère.

 

L’administration a aussi dévoilé trois nouveaux types de drones. Deux d’entre eux sont des véhicules aériens sans pilote, alors que le troisième est un drone d’attaque, capable de déclencher le tir d’un fusil d’assaut fixé sur l’engin.

Ces deux drones de transport ont été développés dans le cadre d’une compétition ouverte entre les contractants de la défense appelé le “Yasuron vert”‘.

Le Ministère affirme que les exigences de la compétition étaient “délibérément très générales : développer un petit drone que sera capable de voler de façon autonome à une distance de huit km, avec une capacité de transport de 150 litres qui pèsent au moins 60 kgs”.

Le drone devrait porter cette cargaison vers une localisation prédéterminée, larguer sa cargaison et retourner à sa base.

Deux différents engins sans pilote ont été jusqu’au bout de cette compétition, l’un développé par les Industries Aérospatiales d’Israël détenues par l’Etat, l’autre par les Systèmes de Défense Aéronautique Ltd, de statut privé.

Le drone de l’IAI est essentiellement un hélicoptère contrôlé à distance. Il dispose d’un rotor principal pour se maintenir en l’air et un second rotor arrière pour se diriger. L’UAV est capable de lever envrion 180 kgs, et il a une vitesse maximale de 150 km/h.

L’UAV d’Aéronautics, de l’autre côté, dispose de multiples rotors qui le maintiennent en l’air. Le drone est bien plus petit et bien moins puissant, capable de transporter la moitié du poids de celui d’IAI et il vole deux fois moins vite.

 

Comme tous deux ont terminé cette compétition, il n’y a pas de clair vainqueur. Le Ministère de la Défense dit qu’il continue d’envisager comment procéder et utiliser les deux drones.

De plus, L’Administration de Développement des Armes dévoile un drone d’attaque produit par une entreprise basée aux Etats-Unis, appelée Duke Robotics, Inc.

Le TIKAD, selon le nom sous lequel est connu cet engin, est capable de transporter et de faire tirer avec précision un fusil d’assaut. Le drone est déjà parvenu à des stades avancés de développement et a déjà été présenté à Tsahal pour être évalué avant d’entrer en action.

“Son opérabilité sera évaluée dans l’année à venir”, déclare le Ministère de la Défense.

Il serait utilisé pour “déclencher un tir de sniper, créer l’effet de surprise sur le champ de bataille et éviter certaines prises de risques à nos hommes de troupes”, déclare le Ministère.

L’Administration de Développement des Armes a aussi présenté un certain nombre de véhicules sans pilote que l’armée envisage d’employer. Ils comprennent des véhicules pré-existants – des camions, des bulldozers D-9 et des chargeurs frontaux – qui sont modifiés pour leur permettre d’être contrôlés à distance ou de circuler de façon autonome, ainsi que certains sont fabriqués.

 

Le Ministère affirme qu’il s’attend à ce que ces véhicules autonomes seront capables  de remplacer certains des engins sans pilote dans des domaines comme les engins du Génie au combat et la logistique.

Tsahal a déjà mis un certain nombre de véhicules et de camions autonomes de patrouille en service.

 

Et pour finir, le Ministère a dévoilé un nouveau type de fusil qui est censé assurer que les soldats ne frappent que leur cible et pas des passants innocents.

Le soldat utilise un système de viseur électro-optique pour verrouiller la cible et peut ensuite régler le fusil de façon à ce qu’il ne tire sur rien d’autre par le simple poussoir d’un bouton.

 

“Les tests qui ont été menés jusqu’à présent ont démontré que l’usage de ce système accroit significativement le pourcentage de frappes sur les cibles et qu’il réduit le pourcentage de tirs sur des passants”,selon le Ministère.

On estime que le système SMASH entrera en service très bientôt au sein des troupes terrestres”, selon le Ministère.

5 COMMENTS

  1. Israël devrait ne pas montrer ce à quoi ils sont capables. Ça pourrait donner des idées à nos ennemis.Secret défense. Il devrait juste s’en servir lors des prochains combats sans prévenir. L’effet de surprise est toujours dévastateur et dissuasif.

  2. Israël dominera le monde, et ça ca ne plaît pas au Hezbollah, et quand il domineront le monde alors là seulement il y aura la paix, mais pour l’instant, Hezbollah continu la guerre parce qu’ils veulent leur voler leurs technologie, et ca en sera fini du djhadismes et des attentats causé par le jihad

    • ils savent que pour eux c’est la fin, leurs réserves de pétroles diminuent à vue d’œil, ils mourront certainement au combat mais, ils perdront cette guerre, et le pétrole qu’il leurs restera il devront au petit déjeuner ce le manger sur des tartines de pain, car plus personne ne voudra leur acheter leur pétrole, pour aux moins deux bonnes raisons 1 trop chère 2 plus personne ne veut commercer avec des assassins c’est pour cette raison qu’ils commencent à construire des gratte ciel et des immenses résidences maisons etc… etc… ils commencent à investirent ailleurs que dans le pétrole et le gaz, car ils commencent à ne plus en avoir, alors ils ferons très certainement des coups d’éclats très très meurtriers pour finir en beauté, mais ils seront quand même vaincus car, c’est maintenant Israël qui pocède et les dollards et la technologie, pace qu’ils ont oubliés, ou alors ils ne veulent pas reconnaîtrent, qu’Israël est le peuple de Dieu par exellence

  3. que Tsahal rende vite opérationnelles les armes qui seront les plus efficaces et qui feront le moins de morts possible dans son armée. C’est l’essentiel pour le prochain conflit avec le Hezbollah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here