Tsahal frappe 10 cibles syro-Iraniennes,15 morts

3
4082

Damas: les forces aériennes et navales israéliennes ont frappé 10 cibles syriennes, iraniennes et du Hezbollah

Selon des sources syriennes, l’une des attaques les plus importantes d’Israël aurait balayé 10 cibles à travers le pays tôt lundi 1er juillet. Elles comprenaient l’aéroport militaire de Mezzeh à Damas ; Les installations militaires iraniennes et du Hezbollah à Al Kiswah au sud de Damas; la base de la 1 redivision syrienne ; l’institut de recherche militaire syrien à Jumriyah; des installations militaires à Siniya ; et une chaîne de bases du Hezbollah dans les monts Qalamoun chevauchant la frontière syro-libanaise, ainsi que des bases dans le district de Homs.

Au moins 15 personnes, dont six civils, un bébé (Selon l’agence syrienne, car que feraient des civils et bébés sur des sites militaires?), ont été tuées et 21 autres blessées par un raid aérien israélien à Damas et à Homs en Syrie, ont rapporté lundi les médias syriens.

Les attaques auraient été menées par des jets israéliens depuis l’espace aérien libanais et des navires de guerre en Méditerranée. Des sources syriennes ont rapporté que quatre miliciens et soldats avaient été tués dans l’attaque et que ses systèmes de défense antiaérienne avaient intercepté certains des missiles israéliens. Ils ont décrit de puissantes explosions et d’immenses incendies sur les lieux où se trouvaient des gardiens de la révolution iraniens et les bases du Hezbollah dans la Mumbah Qalamoun, ainsi que des ambulances se rendant sur place.

Les sources militaires de DEBKAfile ont ajouté qu’Israël avait reporté cette dernière série d’attaques contre les positions iraniennes et du Hezbollah en Syrie afin de donner à la diplomatie américaine et russe une chance de parvenir à un accord sur la situation en Syrie. Lorsque leurs efforts se sont concrétisés la semaine dernière, l’armée israélienne a reçu l’ordre d’avancer. Une opération de grande envergure est devenue urgente lorsque l’on a découvert que l’Iran et le Hezbollah se préparaient à engager une opération contre Israël dans le cadre de la campagne de Téhéran contre les alliés des États-Unis au Moyen-Orient, en guise de représailles pour les sanctions imposées par le gouvernement Trump. Les frappes de grande envergure menées par Israël le 1 er juillet visaient à prévenir l’opération avant le lancement de l’opération Irano-Hezbollah.

À la suite de la frappe, les restes d’un possible missile anti-aérien syrien se sont écrasés au nord de la capitale chypriote, Nicosie. Aucune victime n’a été signalée. 

Kudret Ozersay – le ministre des Affaires étrangères du nord de Chypre, un Etat séparatiste reconnu uniquement par la Turquie – aurait déclaré à l’agence Reuters que “les premières découvertes indiquent que l’objet de l’explosion était soit un avion transportant des explosifs, soit un [missile]. Les écritures et les signes sur les débris nous permettront de comprendre exactement ce qui va se passer bientôt. » [risque d’exposition].

   et  et 

Damascus: Israeli air/naval forces hit 10 Syrian, Iranian, Hizballah targets

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.