Menace terroriste : le ministère de l’Intérieur renforce les mesures de sécurité avant la Toussaint

Illustration. (Adobe Stock)

La menace terroriste est bien présente en France, elle est « élevée est constante » précise le Directeur général de la police nationale (DGPN) dans un télégramme ce dimanche.

Le ministère de l’Intérieur prend très au sérieux le dernier communiqué de l’agence de presse Thabat, proche de l’organisation terroriste Al-Qaïda. Le message fait référence à la polémique – devenue internationale – des caricatures du prophète Mahomet, de Charlie Hebdo, la question du port du voile, mais également les opérations de police menées dans les mosquées, ainsi que l’opération militaire Barkhane au Mali.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a transmis ce dimanche un télégramme de trois pages aux préfets et aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie. Il évoque le communiqué de l’agence Thabat, mais également « d’autres éléments de propagande récemment diffusés par des organes », en lien avec le groupe État islamique (EI), à la suite de l’attaque terroriste du 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine. Le ministre de l’Intérieur appelle à une « vigilance accrue ».

Des « cibles désignées » qui sont « particulièrement nombreuses »

« Plusieurs modes opératoires sont suggérés comme les attaques à l’aide d’une arme blanche ou l’utilisation d’une voiture bélier contre la foule, de façon solitaire ou en constituant des groupes », détaille le ministre qui précise que les « cibles désignées » sont « particulièrement nombreuses », notamment les Imams affichant leur soutien à Emmanuel Macron, ainsi que les églises et les symboles de la chrétienté.

Le télégramme mentionne que « les cibles liées aux Français », à l’étranger, « comme les ambassades ou les lieux de villégiature » sont également citées dans cet appel « au djihad ».

Les préfets sont appelés à saisir le procureur de la République lorsque des messages diffusés sur les réseaux sociaux, « appelant à la haine, fondés sur une diatribe séparatiste ou constituant de l’apologie du terrorisme voire des appels directs à commettre une action violente », sont détectés. La plateforme Pharos, en charge de la surveillance des contenus illicites sur internet, devra également être alertée.

En outre, Gérald Darmanin appelle les directeurs à adresser des consignes aux forces de l’ordre « afin qu’elles veillent à leur propre protection, dans l’exercice de leurs missions  mais également en dehors du service ».

La sécurisation des célébrations religieuses chrétiennes de la Toussaint

Dans un télégramme transmis ce dimanche à toutes les directions de la police nationale, le DGPN, Frédéric Veaux, explique quant à lui que la France est « la cible d’une menace terroriste élevée et constante ».

Les directeurs sont appelés à « prendre toutes les dispositions » pour « sécuriser les rassemblements de personnes, notamment à l’occasion des célébrations religieuses chrétiennes de la Toussaint (ce dimanche, ndlr) mais également vis à vis des associations et lieux de culte musulmans dont les représentants ont publiquement condamné les attentats terroristes ».

Menace terroriste : le ministère de l’Intérieur renforce les mesures de sécurité avant la Toussaint

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.