L’AP-HP débaptise un bâtiment du nom d’un médecin vichyste

L’AP-HP a annoncé jeudi 30 juin retirer de l’un de ses bâtiments le nom d’un chirurgien, René Leriche, président du Conseil de l’ordre des médecins sous le régime de Vichy qui a «contribué activement au recensement, à la dénonciation et la spoliation» des médecins juifs.

«Ce bâtiment portait le nom de René Leriche qui, s’il fut un grand chirurgien, avait été président du Conseil de l’ordre national des médecins sous le régime de Vichy, qui appliquera notamment l’interdiction professionnelle des médecins juifs, contribuant activement à leur recensement, à leur dénonciation et leur spoliation», a indiqué l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) dans un communiqué.

Ce bâtiment de l’ancien hôpital Broussais, dans le 14e arrondissement de Paris, qui abrite des centres de formation, une plateforme génomique et sera le siège de la future école de chirurgie, s’appelle désormais le bâtiment «Ady Steg», du nom d’un professeur d’urologie et ancien président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). «Plus qu’un symbole. Un honneur retrouvé. Un hommage justifié», a tweeté le patron de l’AP-HP, Martin Hirsch, en passe de quitter ses fonctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.