Transformation démographique et tensions politiques à Hamtramck : Quand une ville devient majoritairement musulmane

Lors des récentes primaires démocrates dans le Michigan, un fait marquant a émergé de la ville de Hamtramck : 61,24 % des bulletins de vote étaient blancs (« uncommitted »), un geste interprété comme un boycott symbolique envers Joe Biden et sa politique pro-israélienne. Cet événement met en lumière les changements démographiques significatifs qui ont transformé Hamtramck en une ville majoritairement musulmane, un phénomène unique en Amérique du Nord.

L’histoire de Hamtramck témoigne d’une évolution sociale remarquable. Autrefois peuplée à 90 % de Polonais catholiques, majoritairement ouvriers des usines automobiles de Detroit, la ville a connu des transformations majeures au fil des décennies. La crise économique a entraîné un appauvrissement progressif et l’arrivée de communautés bangladaises et yéménites, qui ont considérablement accru leur présence au point de devenir des acteurs majeurs de la vie locale.

En 2004, la municipalité a fait un geste en autorisant la diffusion de l’appel du muezzin, marquant ainsi une volonté de vivre ensemble avec la communauté musulmane croissante. Cette ouverture s’est poursuivie avec des initiatives telles que des bals séparés pour les élèves musulmanes et l’élection en 2015 d’un conseil municipal à majorité musulmane. Ces changements ont été salués comme une réponse aux discours anti-immigration et anti-musulmans de Donald Trump.

Cependant, l’arrivée au pouvoir d’un maire d’origine yéménite, Amer Ghalib, a soulevé des controverses et des tensions croissantes. Des allégations de messages xénophobes et de mépris envers les Juifs, les chrétiens et les Noirs ont suscité des appels à sa censure, mais ont été rejetées par le conseil municipal. Des décisions telles que l’autorisation des sacrifices animales à domicile et l’interdiction des drapeaux autres qu’américains, perçues comme des actes de favoritisme et d’exclusion, ont exacerbé les divisions au sein de la communauté.

En particulier, les droits de la communauté LGBT ont été remis en question, avec des agressions verbales et physiques ainsi qu’une atmosphère de menace alimentée par le langage haineux du maire. Le soutien antérieur de la communauté LGBT à la montée en puissance des musulmans à Hamtramck s’est transformé en sentiment de trahison et de marginalisation.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires