Négociations ; Israël a fait son maximum

Négociations entre Israël et le Hamas : Une Réponse Ambiguë et des Défis Persistants

Le Hamas a récemment réagi à une proposition d’accord soumise par Israël, mais en y apportant des amendements divers, dont certains jugés irréalisables par le secrétaire d’État américain Antony Blinken. La sous-secrétaire d’État américaine chargée du Moyen-Orient, Barbara Leaf, a décrit Yahya Sinwar, leader du Hamas, comme un « psychopathe » et un « messianique » lors d’une audition au Sénat, en évoquant le rôle du Qatar dans la médiation entre Israël et le Hamas depuis le début du conflit suite à l’attaque du 7 octobre menée par le groupe terroriste palestinien sur le sud d’Israël.

Barbara Leaf a reconnu les sentiments ambivalents en Israël concernant le rôle du Qatar, pays qui héberge des dirigeants du Hamas et fournit des fonds à Gaza à la demande des États-Unis et d’Israël. Elle a souligné que le Qatar jouit d’une influence considérable et entretient des relations avec des acteurs variés avec lesquels les États-Unis ne peuvent pas communiquer directement. « Ils ont travaillé sans relâche sur la question des otages, » a-t-elle affirmé.

Leaf a également exprimé la frustration compréhensible des familles des otages et du gouvernement israélien, qui se demandent pourquoi le Qatar ne peut pas exercer plus de pression sur le Hamas. Elle a indiqué que, bien que des responsables du Hamas à Doha subissent des pressions, Sinwar, retranché sous terre, reste le décideur ultime et échappe en grande partie à cette influence.

Avec l’Égypte, le Qatar a été un acteur clé dans les négociations entre Israël et le Hamas. Le groupe terroriste a récemment demandé des « amendements » à la proposition israélienne de libération des otages et de cessez-le-feu, proposition que l’administration Biden encourage fortement à accepter. Malgré la perception d’Israël que la réponse du Hamas équivaut à un rejet total, les discussions se poursuivent.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a maintenu que les dispositions de la proposition américaine, non publiées dans leur intégralité, visent à détruire les capacités militaires et civiles du Hamas et à rapatrier tous les otages. Il a réaffirmé que la guerre ne prendrait fin que lorsque ces objectifs seraient atteints.

Les négociations entre Israël et le Hamas restent complexes et incertaines, marquées par des demandes contradictoires et des obstacles considérables. Le rôle du Qatar, bien que critiqué, demeure crucial dans les efforts de médiation, tandis que la position ferme d’Israël indique une détermination à atteindre ses objectifs stratégiques avant toute cessation des hostilités.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires