Diego Maradona brandit la Coupe du monde 1986, porté en triomphe par les supporters argentins. Bob Thomas Sports Photography via Getty Images

Mort de Diego Maradona : une vie de légende en 15 photos

Le génie du football est décédé ce mercredi à l’âge de 60 ans. L’occasion de revenir en images sur ses succès, et ses excès.

Le 25 novembre 2020 à 19h55, modifié le 26 novembre 2020 à 07h27

Les amoureux du football pleurent Diego Maradona, génie vivant du ballon rond décédé ce mercredi 25 novembre. Il venait tout juste de fêter ses 60 ans. Au cours d’une carrière incomparable, mêlant génie sportif et autodestruction, le petit gars de la banlieue de Buenos Aires mènera son équipe nationale au firmament et deviendra une légende en Europe, grâce à ses exploits napolitains.

Le démon de la drogue et un caractère tempétueux favorisent le déclin de sa carrière sportive, mais Maradona ne dit pas adieu aux engagements pour autant. Footballistiques, déjà, puisqu’il prend la tête de la sélection argentine en 2008, humanitaires et politiques enfin, profitant de son aura auprès des grands de ce monde. Une vie exceptionnelle, que Le Parisien vous propose de redécouvrir en une dizaine d’instantanés.

1. Cheveux longs et caractère déjà bien trempé, Maradona débarque en 1981 à Buenos Aires, dans l’équipe de Boca Juniors.

Collection Bancet/Icon Sport
Collection Bancet/Icon Sport  

2. Le 5 juillet 1984, il rejoint le Napoli pour 12 millions de dollars, un record mondial à l’époque ! Il y est accueilli en héros : 70 000 supporters en liesse assistent à sa présentation au stade San Paolo.

Stefano Montesi/Getty Images
Stefano Montesi/Getty Images  

3. Lors de la Coupe du monde 1986 au Mexique, la fameuse « Main de Dieu » propulse l’Argentine en demi-finale de la compétition, qu’elle remportera pour la deuxième fois de son histoire.

Getty Images/Bob Thomas Sports Photography
Getty Images/Bob Thomas Sports Photography  

4. En 1989, il épouse Claudia Villafañe, qu’il rencontre alors qu’elle n’a que 17 ans. De leur union tumultueuse naîtront trois enfants.

Stringer/REUTERS
Stringer/REUTERS  
Brody/Icon Sport
Brody/Icon Sport  

6. En 1991, le footballeur est arrêté pour usage de cocaïne. Il écope de 14 mois de prison avec sursis.

Lire la suite dans https://www.leparisien.fr/sports/mort-de-maradona-une-vie-de-legende-en-photos-25-11-2020-8410508.php

 

Diego Maradona : le récit des dernières heures avant sa mort

 Le décès de Diego Armando Maradona, annoncé hier, a plongé, le monde du football et toute l’Argentine dans le deuil. Les médias nationaux détaillent aujourd’hui les circonstances et les causes exactes de la mort de l’idole, qui était apparu « déprimé » ces derniers jours. Son enterrement a lieu aujourd’hui.

Diego Maradona est mort ce mercredi 25 octobre 2020, à l’âge de 60 ans. L’annonce du décès de l’ancien footballeur , idôlatré en l’Argentine, suscite une émotion intense dans son pays, où trois jours de deuil national ont été décrétés.

La presse argentine détaille aujourd’hui les circonstances de la disparition de Maradona. Elle raconte que l’ancien meneur de jeu de génie s’est levé tôt, avant de prendre un petit-déjeuner, de marcher quelques minutes puis de se recoucher. Il ne se relèvera jamais et sa mort sera constatée à 12h. Son enterrement est prévu dès ce jeudi après-midi à Buenos Aires.

La santé de Diego Maradona était particulièrement fragile. Toujours selon la presse argentine, les médecins légistes qui sont intervenus pour déterminer les causes de la mort de Maradona ont conclu à « une insuffisance cardiaque congestive chronique qui a généré un œdème pulmonaire aigu ».

L’ex-footballeur argentin était confronté à des soucis de santé réguliers depuis de nombreuses années, en particulier depuis qu’il avait pris sa retraite de de joueur en 1997. En cause, en particulier, son addiction à la drogue et en particulier à la cocaïne. En 2000, l’ancien champion avait été hospitalisé en Uruguay, pour une crise cardiaque.

Maradona avait de nouveau frôlé la mort à la suite d’un grave malaise cardiaque en 2004. L’année suivante, une lourde opération visant à lutter contre son obésité lui avait valu de perdre plus de 30 kilos, puis de suivre une cure de désintoxication. En 2007, Diego Maradona avait de nouveau payé ses excès (alcool, tabac, alimentation…) avec un malaise, et une hépatite avait été diagnostiquée.

Diego Maradona avait été opéré du cerveau début novembre. Hospitalisé le 2 novembre dernier pour de l’anémie et de la déshydratation à La Plata, l’ancien n° 10 avait passé un scanner, qui avait révélé la présence d’un hématome au cerveau. L’opération, très délicate, avait eu lieu dans la foulée dans la clinique privée d’Olivos, dans la banlieue de Buenos Aires. Elle s’était déroulée avec succès.

Cependant, pendant la période post-opératoire, Maradona avait connu des difficultés liées à un syndrome d’abstinence, en lien avec sa consommation d’alcool et de somnifères, selon le Dr Luque, son médecin personnel, justifiant la durée d’hospitalisation de son patient malgré une guérison « étonnante » après l’intervention.

Alfredo Cahe ancien médecin historique de Maradona, s’est, lui, interrogé ces dernières heures sur la manière dont l’ex-joueur a été pris en charge dans la clinique d’Olivos et sur sa sortie, selon lui prématurée et mal préparée. « Il n’a pas été correctement soigné », a-t-il conclu.

Une biographie digne d’un roman. Né à Lanus le 30 octobre 1960, dans une famille modeste, « El Pibe de Oro », le gamin en or, s’est notamment illustré avec le club de son coeur, Naples, et la sélection d’Argentine jusqu’au milieu des années 1990.

Sa prestation à la Coupe du monde 1986, lors de laquelle il avait notamment inscrit un but extraordinaire contre l’Angleterre, restera dans la légende du football. C’est également lors de ce match qu’il marquera un but de la main, qualifiée de « main de Dieu » par le joueur lui-même. Maradona avait remporté cette Coupe du monde avec l’Argentine, victorieuse en finale de la RFA de l’époque.

https://www.linternaute.com/sport/biographie/1777218-diego-maradona-de-graves-problemes-de-sante-et-une-operation-au-cerveau-avant-son-deces/

2 Commentaires

  1. De grâce…
    On nous bassine avec Diego, et ça finit par couvrir toute l’actualité, bien plus importante que les fêlés du ballon, frisant un culte idolâtre…
    Décidément, j’éxulte de n’en être point un adepte…
    Le sport est-il toujours du sport ?
    Déjà oublié, toutes les magouilles et petits arrangements entre clubs ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.