Les Français et le saut dans l’inconnu…
Que va t il se passer d’ici quelques heures ? Les Français auront un nouveau chef d’Etat qui va présider la France pendant cinq ans au moins, mais va t il la gouverner ? Pourra t il la gouverner alors qu’il n’a aucune majorité parlementaire et que les différents partis traditionnels, rejetés par les électeurs, rêvent de lui imposer leur loi et de se saisir du gouvernail ?

J’ai passé une partie de ce week end pluvieux à lire et à réfléchir. La plupart des gens vus et entendus à la télévision ou à la radio disent ne savoir que faire : certains, les plus nombreux, vont s’abstenir, d’autres veulent glisser un bulletin blanc dans l’urne, d’autres enfin disent voter pour le candidat d’En Marche à la seule fin de bloquer Marine Le Pen.

Une contribution m’a singulièrement ébranlé ce samedi matin, c’est la tribune du Dr RUFIN, membre de l’Académie Française, qui répète presque dix fois dans une tribune d’une demi page du journal Le Monde : Monsieur Macron, vous êtes haï… Qu’est ce à dire ? L’auteur de cette tribune libre n’exprime pas une position personnelle, il veut signifier à Monsieur Macron que les gens qui vont voter pour lui le feront à leur corps défendant, ce ne sera pas un vote d’adhésion mais de barrage contre MLP. Il faut reconnaître que le pays tout entier vit une aventure inédite : il a mis au second tour deux individus pour lesquels il veut voter en se bouchant le nez ou en fermant les yeux…

Alors, les électeurs sont ils devenus fous ou sont simplement exaspérés ? Comme s’est-on soi-même mis dans une situation qui paraît inextricable ? Est ce que les électeurs ne croient plus en rien ? Désespèrent-ils désormais de la politique dans son entier ou simplement des partis traditionnels, ce qui, en soi, est déjà un tremblement de terre.

Le problème restera entier, même si les jeux sont faits, les dés jetés. Ceux qui ont éliminé François Fillon de la compétition portent une lourde responsabilité. Ils ont contraint les Français à couper tout lien avec le processus électoral normal.

Comment réagissent des millions de gens lorsqu’ils réalisent qu’on les a frustrés de leur premier choix et qu’ils n’ont plus qu’à se résigner à voter pour un candidat qu’ils n’aiment pas ? Probablement violemment, mais pas tout de suite. Je pense qu’il faut interpréter ainsi l’article du Dr Rufin dans Le Monde.

Reposons nous la question.

Pourquoi avoir donné congé aux partis traditionnels pour promouvoir des extrêmes et dire ensuite : on ne sait plus pour qui voter…?

La réponse n’est peut-être pas si difficile que cela : le discrédit total de la politique telle qu’elle se pratique depuis plus de trente ans.

Les Français ont cassé les règles d’un jeu qu’ils n’acceptent plus.

Cette surdité, cet autisme du monde politique qui ne se soumet qu’avant les consultations pour séduire les électeurs et agir ensuite comme bon lui semble, est désormais mort et enterré. Et E. Macron ferait mieux de s’en souvenir. Le Dr Rufin lui conseille même de se méfier des courtisans de son entourage qui pourraient, comme tous les courtisans, lui masquer la réalité du pays. Sa situation intérieure, ce qui n’a rien à voir avec les sondages.

Il me semble que, le résultat de la présidentielle étant pratiquement réglé, tout le monde va se tourner vers les législatives. Si les Français persistent dans cette schizophrénie politique, ils émietteront la majorité en plusieurs factions opposées, rendant le pays ingouvernable. S’ils s’assagissent ou s’ils sont touchés par un éclair de la Grâce, ils donneront au nouvel élu une majorité relative.

Certains observateurs notent que Macron présidera mais ne gouvernera pas. Je crois deviner ce qu’ils veulent dire. Mais pourra t il tenir cinq ans ? N’allons nous pas entrer dans une zone de turbulence, d’instabilité politique, comme avant 1958 ? Mais où est le nouvel Charles de Gaulle qui nous reconduira dans le droit chemin ? Ou quel sera le nouveau Moïse qui, comme le dit Martin Heidegger, sera le berger de l’être ?

Le résultat des élections législatives risque d’être plus important que celui de la présidentielle puisque, nous nous répétons, les jeux sont faits. Il est évident que le parlement qui sera élu ne ressemblera en rien au précédent. Je note tout d’abord que les grandes phalènes l’auront déserté de leur plein gré en ne se représentant plus. Cette attitude n’est pas dictée aux intéressés par la sagesse, elle est le signe d’une crise profonde mais c’est aussi une chance, puisqu’il y aura un renouvellement.

Combien de députés pour les Insoumis et combien pour MLP ? Si ce sont les extrêmes qui l’emportent, le pays sera ingouvernable et M. Macron devra changer d’attitude et se plier aux anciennes règles. S’il a une
majorité d’idées ( du style d’Edgar Faure), ce sera jouable mais aussi aléatoire…

Mais le plus grave, c’est qu’on n’a plus envie d’aller voter. On ne peut pas voter par pure opposition : on ne vote pas pour tel candidat parce qu’on rejette l’autre !

Une dernière remarque : les mobilisations des personnalités du monde de la culture ou du sport, voire même du monde économique, ne servent plus à rien. La réunion à la Maison de la chimie n’eut pas le succès escompté. Il faut du nouveau.

La France d’en haut s’est laissée surprendre. Elle reçoit la vague en pleine figure car, une fois de plus, elle n s’y était pas préparée, elle ne s’y attendait pas…

Maurice-Ruben HAYOUN

Résultat de recherche d'images pour "hayoun"

Le professeur Maurice-Ruben Hayoun, né en 1951 à Agadir, est un philosophe, spécialisé dans la philosophie juive, la philosophie allemande et judéo-allemande de Moïse Mendelssohn à Gershom Scholem, un exégète et un historien français. il est également Professeur à  l’université de Genève

8 Commentaires

  1. Non, monsieur ,Hayoun, vous faites une confusion entre l’académicien , Jean-Christophe Ruffin et le réalisateur François Ruffin.
    Le réalisateur François Ruffin , avec sa lettre imbécile, veut faire parler le peuple , comme tous ces révolutionnaires français , qui se revendiquent comme tels mais qui profitent pourtant des avantages sociaux et de la retraite.
    C’est facile d’être révolutionnaire dans un pays de 57% de prélèvement et de 43% de distribution .

  2. Et puis, sans être méchant, de même que Hamon a reçu un boomerang de sa fronde, les LR se retrouvent éjectés malgré leur légitimité et leur compétence et tout le bien rodé, reçoivent aussi le boomerang d’avoir favorisé la légitimisation indue de l’Autorité palestinienne à l’Unesco, malgré les suppliques des Juifs. On se souviendra l’évènement météo qui avait obscurci le ciel d’une chappe de cendres, ce jour là.
    Et justement l’Unesco vient encore de faillir, en ce même jour, contre le Juifs et leur lien avec Jérusalem. Aucun rapport, direz vous , et pourtant si, il y a une relation espace temps, et un non dit médiatique qui en dit long.
    Puisque les Français se veulent tellement concernés quand il s’agit des palestiniens, qu’ils en récoltent la partialité!

  3. Macron a fait fort dans la reprise des « nuits debout » en dés-errance, et évite que l’anti-partisme provenant de la débacle de PS et qui rejaillit sur les autres partis, ne favorise les nationalismes ( même celui l’islamisme politique « par l’odeur alléchée » )
    L’absurde , c’est que les forces vives en déroute sont maintenant celles qui, à 20%, LR et UDI justement ne le sont pas. les autres, sont toutes en recomposition de leur parti, sauf les LR et UDI
    On a lâché le bon pour sauver le mauvais! C’est le contraire de Jacob et Esau .
    mais c’est vrai que les Juifs ne s’y retrouvent pas dans cette représentation de l’homme providentiel et salvateur, d’amour, aux accents de Lamartine

    Ce qui est très appréciable, c’est l’invité, qui sur Public Sénat, a ignoré les questions prématurées du journaliste sur le futur 1er ministre, et a continué sur la Gouvernance.
    Il faut recentrer les journalistes qui ont un peu trop fustigé, ils sont décrédibilisés.

  4. Mais vous semblez surpris Mr Hayoun que les Français ne veulent plus ni de la droite ni de la gauche !
    C’était prévisible, non ?
    Vous pensez que les Français voteront droite et gauche à l’Assemblée, non ils voteront Le Pen et ensemble Macron et Le Pen devront gouverner.
    Oui on n’est pas sorti d’affaire !

  5. je trouve que vous vous emballez un peu trop vite faut qmm attendre un peu et puis les francais sont des specialistes pour ce genre d.election y a pas longtemps ils ont mm votes pour hollande alors?

  6. @eitan – Tu peux déjà partir car Macron est président. Un coup d’état du 18 Brumaire? Tous tes fakes news sont lamentables. Je vois que l’extrême droite existe aussi sur JForum: ça rassure, les juifs sont comme tout le monde.

  7. les grands anesthésistes ont la parole!
    personne ne veut dire haut et fort que si les soldats sont déjà dans les rues c’est pour prévenir et fomenter le coup d’état qui se prépare!
    le groupe Bilderberg a propulsé un petit pantin à la présidence… pour mieux nous diriger.
    la grande répétition de la manif « je suis charlie » était là pour le prouver. quand on saura qui est macron, il sera trop tard pour nous… nous partirons.
    c’est le principe des vases communicants: un arabe arrive, un juif part.
    si macron arrive, les juifs devront partir.
    si le Pen arrive, c’est le coup d’etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.