Les Emirats vont investir massivement en Israël

Le prince-héritier des Emirats arabes unis, Mohammed bin Zayed, a profité de la visite historique du président de l’Etat d’Israël Itshak Herzog pour annoncer le dégel de 10 milliards de dollars qui seront versés dans un fonds d’investissements dans des sociétés privées en Israël dans les années à venir.

Cette promesse avait été faite à l’ancien Premier ministre Binyamin Netanyahou après la signature des accords d’Abraham mais les autorités émiraties avaient gelé la mise en oeuvre du programme en raison de la situation politique intérieure en Israël. Le prince-héritier n’a pas souhaité faire cette annonce lors des visites successives du  Premier ministre Naftali Benett et du ministre des ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid et il a choisi la présence du président de l’Etat Itshak Herzog, qui revêt une fonction non-partisane, pour annoncer ce dégel.

Une première tranche de 200 millions de dollars sera déjà investie chaque année dans des sociétés et start-up dans des domaines de pointe et d’innovation.

Le président Herzog avait emmené avec lui plusieurs personnalités du monde de l’économie qui ont déjà eu des contacts à des homologues émiratis.

Déjà l’actuel Premier ministre israélien et le prince héritier émirati ont également évoqué les enjeux économiques et régionaux. Résolument tournés vers une diversification de leur économie afin de réduire leur dépendance aux ressources pétrolières, les responsables émiratis considèrent qu’Israël, qui a une économie sophistiquée, peut les aider.

“Résolument tournés vers une diversification de leur économie afin de réduire leur dépendance aux ressources pétrolières, les responsables émiratis considèrent qu’Israël, qui a une économie sophistiquée, peut les aider”

C’est dans cette dynamique qu’une soixantaine de protocoles d’accords dans les secteurs du commerce, de la recherche et du développement, de la cybersécurité, de la santé, de l’éducation et de l’aviation ont été signés avec Israël depuis la normalisation. Un accord de libre-échange en 2022 serait même sur la table. Naftali Bennett a souligné lors de sa visite officielle, le potentiel “illimité” des relations commerciales entre l’État hébreu et la monarchie du Golfe. En 2021, les échanges bilatéraux ont atteint près de 900 millions de dollars.

Herzog avait poursuivi sa visite aux EAU après l’interception d’un missile Houthi

Les Émirats arabes unis ont déclaré lundi avoir abattu un missile balistique tiré par le mouvement houthi aligné sur l’Iran au Yémen lors de la deuxième journée de la première visite présidentielle officielle d’Israël aux Émirats. Après s’être entretenu dimanche avec le prince héritier d’Abu Dhabi, le cheikh Mohammed ben Zayed, le président Isaac Herzog s’est rendu lundi à l’exposition universelle Expo 2020 de Dubaï. Il a déclaré que le commerce entre les deux pays avait atteint un milliard de dollars au cours de l’année écoulée. Il s’est exprimé quelques heures après que l’État du Golfe a intercepté la troisième attaque des Houthis du Yémen au cours des deux dernières semaines, y compris une frappe meurtrière sur la capitale Abu Dhabi le 17 janvier.

Israël a répondu en offrant un soutien en matière de sécurité et de renseignement aux Émirats arabes unis contre de nouvelles attaques.   

Le président israélien Isaac Herzog et son épouse atterrissent aux Émirats arabes unis lors de leur première visite officielle. (crédit : AMOS BEN-GERSHOM/GPO)Le président israélien Isaac Herzog et son épouse atterrissent aux Émirats arabes unis lors de leur première visite officielle. (crédit : AMOS BEN-GERSHOM/GPO)

 par Jforum avec Shraga Blum (LPH), Debka et www.lenouveleconomiste.fr
Photo Amos Ben Gershom / GPO

 

5 Commentaires

  1. Mmmmh ! Attention, là où l’on investit, là on a un « contrôle « et on s’infiltre.

    Ne soyons pas naïfs je rejoindrais plutôt l’opinion de Merci / les bisounoursseries de « paix » sont dénoncées par les prophètes comme fausses. Ne pas perdre de vue les prophéties me paraît important pour déjouer certains pièges possibles

    Bonne soirée
    Nicole

  2. Ces princes arabes après avoir fait leur fanfaronnade à Israël et le monde avec leur pétrole et déclenchant des guerres, aujourd’hui ils viennent fanfaronner avec leur dollar achetant les ministres et président du monde , en s’accaparant les technologies de pointe pour leur fraise , on devrait leur refuser tout cela ….

    • Non, car il semble que l’on aie changé d’époque. Ces princes arabes, intelligents préparent l’après pétrole qui a fait leur richesse. Et face à la menace commune (Iran), ils ont fait leur choix. De son côté, Israël a besoin d’alliances. Les seules technologies a refuser devraient être celles susceptibles de nuire à la sécurité d’Israël, et je ne suis pas un expert pour dire lesquelles.

    • Léon a raison. Quand c’est la paix, c’est la paix.
      Et c’est très bien, qu’il y ait de bonnes relations avec les pays voisins.
      Les plus gênés, sont les collabos européens et les vermines antijuives du monde entier.
      Par contre, il faut être plus féroce, contre les déchets nazislamistes qui commettent des attentats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.