Le Père d’Ilhan Omar : criminel de guerre clandestin aux USA

7
2779

Le père d’Ilhan Omar et d’autres auteurs de crimes de guerre somaliens vivant maintenant illégalement aux États-Unis

Le père d’Ilhan Omar, représentant du parti communiste d’extrême gauche du Minnesota, et d’autres auteurs de crimes de guerre somaliens vivent actuellement illégalement aux États-Unis.

Pas étonnant qu’elle soutienne les communistes, les terroristes et les étrangers en situation illégale!

Le Gateway Pundit a obtenu des informations qui accablent Ilhan Omar, membre du Congrès du Minnesota.

Le père d’Omar, Nur Omar Mohamed (alias Nur Said Elmi Mohamed), est lié à l’ancien dictateur somalien Said Barre. Nur et d’autres anciens complices de Barre vivent illégalement aux États-Unis.

Le père d’Omar, Mohamed, vit aux États-Unis. Lui et d’autres Somaliens comme Yusuf Abdi Ali, qui ont tué des milliers de personnes pour Barre, se sont enfuis en occident et n’ont pas été contrôlés correctement avant d’entrer dans le pays. Barre était un dictateur et était lié au dictateur cubain Fidel Castro.

Ali est un criminel de guerre reconnu coupable qui a tué lui-même. Ali s’est établi aux États-Unis. Il travaillait comme membre de la sécurité à l’aéroport international de Dulles et conduisait des taxis pour Uber en 2019. Il aurait vécu à un moment donné à Alexandria, en Virginie. Ali était colonel de la 5e brigade mécanisée de l’armée somalienne en 1987 et diplômé du programme d’officiers des affaires étrangères de Pentagone en 1986. Il est également un criminel de guerre en à cause de ses actions commises en Somalie.

Nur, le père de la représentante Omar, semble avoir été un propagandiste du parti sous le régime du dictateur et responsable des aspects «idéologiques» de la révolution rouge-verte. (Il a travaillé pour le régime marxiste / stalinien sous les ordres du dictateur Baare en tant qu’enseignant.) Cela aurait pu inclure la justification idéologique / politique des massacres de la fin des années quatre-vingt.

Ce n’est un secret pour personne que le père de Ilhan Omar est entré illégalement aux États-Unis.

La famille Nur avait de bonnes relations dans le pays dirigé par le régime marxiste. La jeune Ilhan Omar est allé à la maternelle à l’âge de quatre ans et sa famille vivait dans un complexe sécurisé à Mogadiscio. Lorsque le régime a été renversé, la famille a pris un avion pour fuir le pays. Le PIB moyen par habitant en Somalie n’était que de 187 dollars en 2010, vingt ans après leur fuite du pays lorsque le régime est tombé. De toute évidence, la famille de Nur était une famille privilégiée.

Selon un article de 2016 sur Omar, lorsque le régime marxiste a été renversé, l’enceinte sécurisée dans laquelle vivait la famille a été attaquée par 20 hommes armés. La famille s’est en quelque sorte échappée. On ne sait pas comment. Soit la famille avait des gardes supérieurement armés dans son complexe, soit elle corrompait les assaillants et les  a purement et simplement renvoyés (ou alors, le récit même de la prise du complexe où ils vivaient est une fabrication factice).

Ali et Nur ont tous deux fui la Somalie après la chute de Barre. Parce qu’ils n’étaient plus en sécurité là-bas et qu’ils auraient été jugés et abattus s’ils étaient attrapés, ils ont quitté le pays. Tous deux se sont retrouvés aux États-Unis et ont tous deux caché qu’ils travaillaient pour un régime totalitaire. Tous deux ont menti sur leur formulaire N-400, Demande de naturalisation, au sujet de leurs origines communistes. (Ils devaient mentir ou ils ne seraient pas ici.)

Comme vous pouvez le voir ci-dessous :

La loi sur l’immigration et la nationalité (INA) interdit aux personnes impliquées, au cours des dix dernières années, d’être naturalisées s’ils ont appartenu a un groupe qui défend ou enseigne l’opposition à tous les gouvernements organisés; ou sont impliqués avec le parti communiste ou tout autre parti totalitaire, ennemi des États-Unis ou de tout État étranger; ou qui prône le communisme mondial ou la dictature totalitaire même sans appartenance formelle à un groupe. (Voir la section INA 313 ).

Nur et Yusuf devraient être exclus de la résidence permanente aux États-Unis et une révocation de leur citoyenneté américaine devrait avoir lieu.

La représentante Omar aurait menti après le mariage de son frère afin de l’aider à obtenir la citoyenneté américaine.

Cela exclurait évidemment Omar et son frère de la citoyenneté légale.

Pour Omar et sa famille, il semble que la citoyenneté illégale est devenue une affaire de famille. Tel père, telle fille (tel fils).

Astuce de chapeau Yaacov Apelbaum

thegatewaypundit.com

7 COMMENTS

  1. Il est fort regrettable que le pays le plus puissant du monde, soit à ce point gangréné par une horde d’antisémites, de musulmans qui se comptent au plus bas mot par environ 12 millions, certes moins qu’en france, mais tout de même, cette race se multiplie plus vite que les cafards leurs cousins, de sorte qu’en dehors d’une majorité d’Evangélistes, les USA comptent une quantité importante d’antisémites, surtout dans les universités où les gauchistes et les mus dictent leur loi.

  2. Il faut que l’équipe de Trump sorte cette affaire avant les élections.
    4 pouffiasses au congrès que n’ont que la haine d’Israël et des juifs.
    ROSA

  3. Avant de rentrer au Etats Unis le questionnaire Esta nous demande si on a un quelconque liens avec une entreprise terroriste. Et celle arrive carrément avec ces idées tordue au gouvernement US.

  4. Avant de rentrer au Etats Unis le questionnaire Esta nous demande si on a un quelconque liens avec une entreprise terroriste. Et celle arrive carrément avec ces idées tordue au gouvernement US.

  5. Et c’est pour défendre les quatre cinglées extrémistes antisèmites que le Congrès s’est réuni pour voter un texte qui condamne Trump, pour “racisme” avec l’apport des voix de quatre Démocrates qui sont, décidément, tombés très bas…
    Cette affaire Omar risque de faire grand bruit si ceux qui contrôlent les médias diffamateurs la diffusent sans la bidouiller, New York Times et Washington Post en tête.
    Qui aurait imaginé que Trump, l’homme à la tête de la première puissance du monde se ferait maltraiter par des malades mentaux en tous genres, issus du parti ´Démocrate ´ qui n’ont toujours digéré la défaite d’Hillary, en attendant la prochaine débâcle.
    Ne cherchez pas cette info, l’Agence Françe Propagande veille à cacher la vérité aux Francais….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.