Le Hamas menace l’Italie : pas de “Croisade” contre Daesh

0
243

Bardawil met Rome en garde de ne pas se servir du combat contre le terrorisme comme d’une excuse. 

(ANSA) – Tel Aviv, le 17 février : Un membre dirigeant du groupe terroriste palestinien Hamas, Salah Bardawil, a menacé directement l’Italie, mardi, en la prévenant de ne surtout pas s’engager dans une intervention militaire en Libye, et en affirmant que cela serait considéré comme “une nouvelle Croisade contre les pays arabes et les Musulmans”. La semaine dernière, le Ministre des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a déclaré que l’Italie était prête à participer à une opération en Libye, mandatée par l’ONU, alors que s’accroissent les inquiétudes provoquées par la progression des Jihadistes qui se revendiquent de l’Etat Islamique. Mais, lundi, le Premier Ministre Matteo Renzi a écarté, pour le moment, l’idée d’une opération italienne en Libye et appelé au calme, à la suite de la décapitation d’un groupe de 21 Chrétiens coptes d’Egypte en Libye, dimanche et les menaces proférées par l’Etat Islamique de ne se trouver “qu’à 400 kms au Sud de Rome”. 

En réponse à ces tensions, l’Italie a fermé son ambassade en Libye et a rapatrié environ 60 Italiens, lundi matin. 

Bardawil était cité par l’agence Palinfo, en train de menacer directement “certains pays, tels que l’Italie” (sachant que la France est installée au Niger et au Mali, au sud de la Libye), de ne surtout pas se servir de l’excuse de la lutte antiterroriste” pour entrer dans la mêlée en Libye. 

 

[En d’autres termes, le Hamas de Gaza menace implicitement et indirectement l’Europe de venir mener le Jihad dans nos capitales]. 
   

 
Redazione ANSATEL AVIV

NEWS
Adaptation : Marc Brzustowski
 
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.