Le camouflet américain à la Turquie d’Erdogan

Les médias grecs ont annoncé que les Etats-Unis ont autorisé la livraison rapide de six avions-furtifs F-35 à l’armée de l’air grecque.

Ce sont des appareils qui étaient destinés à la Turquie mais Washington avait annulé la transaction après qu’Ankara ait acheté des systèmes de missiles S-400 à la Russie.

Cette vente est un signe envoyé par l’Administration Trump au dictateur turc qui ne cesse de provoquer la Grèce en Méditerranée orientale.

Cette acquisition entre dans le cadre d’un plan quinquennal de réarmement de l’armée grecque avec l’aide américaine et européenne face à l’agressivité croissante de la Turquie. Israël est aussi partie prenante de ce plan puisque la Grèce a acheté des missiles « Spike », des drones et des systèmes de défense anti-drones de fabrication israélienne.

En quelques mois, Recep Erdogan a ainsi « réussi » à accroître les tensions avec la Grèce, la France, la Russie, l’Arménie, les Emirats arabes, l’Arabie saoudite, l’Egypte, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et les Etats-Unis.

Photo porte-parole Tsahal

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.