Israël face au renouvellement de l’accord entre l’Iran et la Syrie

0
377

Photo distribuée par l’agence officielle syrienne Sana montrant le ministre de la Défense Abdallah Ayoub (D) et son homologue iranien Amir Hatami, lors de la signature d’un accord de coopération le 26 août 2018 à Damas. SANA/AFP – HANDOUT

 

Le ministre de la Défense iranien Amir Khatami était à Damas dimanche et y a rencontré des hauts responsables du régime de Bachar El-Assad dont le ministre syrien de la Défense Ali Abdoullah Ayoub.

Un nouvel accord de coopération a été signé entre les deux pays prévoyant un volet civil – reconstruction ds infrastructures de la Syrie – et un volet militaire, comprenant notamment la fabrication de nouvelles armes en territoire syrien.

Après le départ du ministre, l’attaché militaire iranien à Damas, Abolqassem Alinajad a annoncé officiellement que l’Iran allait maintenir sa présence militaire en Syrie malgré les pressions insistantes des Etats-Unis.

En Israël, la réaction n’a pas tardé. Une source gouvernementale a réaffirmé l’intention d’Israël d’agir avec la plus grande détermination contre toutes les tentatives iraniennes de transférer des troupes ou du matériel militaire en Syrie.

Selon cette source, “Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a fait du combat contre la présence iranienne en Syrie une question de priorité nationale tout comme il l’avait fait pour son combat contre la signature de l’accord nucléaire, même si le combat paraissait perdu d’avance”.

Ce haut responsable a également noté que les pressions américaines sur Téhéran commencent à porter leurs fruits.

Le ministre de la Sécurité intérieure et des Enjeux stratégiques Guilad Erdan a qualifié ce nouvel accord syro-iranien de “combine destinée à entériner la présence iranienne à long terme en Syrie”.

Il a souligné que le combat d’Israël contre cette présence sera de longue haleine et nécessitera à la fois la collecte de nombreux renseignements précis ainsi que des opérations militaires fortes et ponctuelles.

Par ailleurs, le secrétaire d’Etat américain à la Défense James Mattis s’est aussi référé à cet accord entre l’Iran et la Syrie et a mis en garde Téhéran: “L’Iran a été averti qu’il subira toutes les conséquences d’une attitude irresponsable dans la région”.

Shraga Blum

Photo Illustration

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.